Teleprovidence, la vitrine de l'astrologie francophone. Rejoignez -nous en envoyant vos vidéos à teleprovidence@yahoo.fr
"Désormais, vous pouvez profiter de nos vidéos sur you tube en demandant simplement "teleprovidence"ou "Halbronn". Si certaines vidéos en venaient à manquer sur notre site, elles seront sur You Tube" TELEPROVIDENCE LE MEILLEUR GUIDE ASTROLOGIQUE

mardi 24 octobre 2017

Collloqie asttrologique en ligne Astrologues et astronomes face aux nouveaux astres

Page:Revue des Deux Mondes - 1866 - tome 61.djvu/1071

Cette page n’a pas encore été corrigée

Buchholtz, près de Francfort-sur-l’Oder, fut témoin de neuf passages de deux petites taches rondes d’un noir de jais, qui chaque fois accomplirent leur trajet en quelques heures, et qui paraissaient tantôt très serrées l’une contre l’autre, tantôt plus distantes.
Toutes ces observations, disséminées dans un grand nombre de recueils, étaient oubliées. Aussi, quand, on annonça, en 1860, l’observation du docteur Edmond Lescarbault, médecin à Orgères (Eure-et-Loir), cette nouvelle fit beaucoup de sensation.
Le 26 mars 1859, vers quatre heures du soir, M. Lescarbault était occupé à explorer la surface du soleil, lorsqu’il aperçut tout près du bord un point noir parfaitement rond dont il estima le diamètre au quart de celui de Mercure, observé par lui lors de son passage de 18Zi5. M. Lescarbault nota l’instant de cette observation, et détermina, tant bien que mal, la position de son point noir ; il en guetta ensuite la sortie, qui eut lieu à 5 heures 22 minutes 44 secondes. Le passage avait duré 1 heure et 17 minutes ; si la tache eût passé par le centre du disque lumineux, la durée du phénomène aurait été de 4 heures 1/2.
M. Lescarbault attendit neuf mois avant de faire connaître son observation ; il a expliqué ce retard par le désir qu’il aurait eu de revoir le petit astre avant d’en parler. Les détails qu’on vient de lire furent communiqués à l’Académie des sciences le 2 janvier 1860, et la nouvelle planète reçut le nom de Vulcain, qui lui convenait en effet très bien ; mais peu de temps après un astronome français, M. Liais, président de la commission géodésique du Brésil, déclara qu’il avait examiné, le même jour et à la même heure, à Olinda, la région du soleil M. Lescarbault affirmait avoir vu sa planète, et qu’il avait trouvé cette partie du disque absolument pure et exempte de taches. Cette preuve négative ne pouvait pas être d’un grand poids pour infirmer le témoignage si positif du docteur Lescarbault. Ce qui est beaucoup plus grave, c’est que sa planète n’a pu encore être retrouvée. D’après les données de son observation, Vulcain devrait se montrer assez souvent sur le disque solaire, vers la fin de mars et au commencement d’octobre ; mais d’activés recherches, qui ont été faites aussi bien par les astronomes européens que par ceux de l’Amérique, de l’Inde et de l’Australie, sont restées absolument sans résultat. M. le conseiller Schwabe (en Allemagne tout le monde est conseiller) observe le soleil depuis 1826 dans l’espoir de découvrir une planète intra-mercurielle ; jusqu’à ce jour, il n’a jamais rien aperçu. Il est vrai que deux observations de ce genre ont été faites en 1862 et en 1865 ; mais elles ressemblent si peu à celles de M. Lescarbault qu’on n’ose les revendiquer en sa faveur. M. Lummis, employé au bureau des chemins de fer à Manchester, affirme avoir vu un point noir bien défini cheminer sur le soleil, dans la matinée du 19 mars 1862 ; mais l’observation a été interrompue, et, si Ton s’en rapporte au croquis de M. Lummis, le point noir n’aurait mis que de une à deux heures à parcourir le diamètre solaire, ce qui est trop peu pour Vulcain. La même chose peut se



Quand une petite fille de 11 ans donnait son nom à Pluton en prenant son petit-déjeuner

Jacques Besnard Publié le - Mis à jour le



Monde Comment baptise-t-on une planète ? 
On imagine naïvement de nombreux spécialistes en plein brainstorming réunis autour d'une table se grattant la tête devant un paperboard... Le Washington Post rappelle l'histoire originale du baptême de Pluton.
Nous sommes alors le 14 mars 1930. Dans une maison d'Oxford, une petite fille de 11 ans, Venetia Burney, mange son petit-déjeuner pendant que son grand-père, Falconer Madan, lit l'édition du jour du Times of London. Rien de bien extraordinaire.
Sauf qu'en page 14, le grand-père décide de lire à haute voix l'histoire de la découverte d'une nouvelle planète. La petite fille, précoce, qui a étudié les planètes à l'école et qui a un faible pour la mythologie classique (tous les grands objets célestes de notre système solaire ont été nommés par rapport aux dieux grecs et romains), écoute attentivement.
Et lorsque son grand-père commence à spéculer sur le nom de la future planète, la petite fille tient à donner son avis: “Et pourquoi on ne l'appellerait pas Pluton ? Et tout a commencé comme cela", explique la petite fille devenue elle-même grand-mère dans un reportage diffusé en 2008.
Le grand-père de Venetia est en effet retraité de son poste de chef de la bibliothèque bodléienne de l'Université d'Oxford. Ce dernier a la bonne idée de communiquer la suggestion de sa petite-fille à un ami astronome qui lui répond. "Je pense que PLUTON est excellent", expliquait un article du New York Times.

© Print screen
L'astronome envoie un télégramme à ses collègues de l'observatoire d'Arizona qui avaient découvert la nouvelle planète. Ces derniers votèrent à l'unanimité pour ce nom. "Pluton" était né...
Venetia Buney, devenue Venetia Phair, est décédée à l'âge de 90 ans.
Jacques Besnard

bannière

Lʼœuvre scientifique de Le Verrier ‣ Travaux sur le mouvement de Mercure
retour à la page précédente
Laissez-passer au nom de Le Verrier
« Nulle planète nʼa demandé aux astronomes plus de soins et de peine que Mercure, et ne leur a donné en récompense tant de soucis, tant de contrariétés. « Si je connaissais quelquʼun, disait Maestlinius, qui sʼoccupât de Mercure, je me croirais obligé de lui écrire pour lui conseiller charitablement de mieux employer son temps. » Le Verrier, Comptes rendus hebdomadaires de l'Académie des sciences, 16 (1843), p.1054-1065
Manuscrit de Le Verrier - Mercure Article d'Einstein
Laissez-passer au nom de Le Verrier pour sa mission d'observation de l'éclipse du soleil en Espagne, le 18 juillet 1860 (Ms 1047-D-8). Page de calculs de Le Verrier Albert Einstein, La théorie de la relativité
restreinte et généralisée
, 1921
Au cours de ses recherches, Le Verrier sʼintéresse également au mouvement de Mercure, une planète difficile à observer, car toujours proche du Soleil. Vers 1859, il découvre une anomalie : une avance anormale de son périhélie (point de l'orbite le plus proche du soleil), de 38 secondes de degré par siècle. Cette anomalie, dont il fait mention dans un article publié dans les Annales de lʼObservatoire impérial de Paris, sera confirmée par lʼastronome américain Simon Newcomb (1835-1909) qui lui donnera sa valeur définitive (43 secondes par siècle).

Le Verrier pense que cette anomalie est due à la présence dʼune nouvelle planète, « Vulcain », ou dʼun essaim de petites planètes plus proches du Soleil que Mercure. Le 18 juillet 1860 il se rend en Espagne pour observer une éclipse totale de Soleil, accompagné de Léon Foucault, muni dʼun sauf-conduit et dʼune quantité considérable de matériel. Il sʼagissait, entre autres, de rechercher lʼéventuelle planète. A cette occasion, Foucault tire les premières photographies prises pendant une éclipse totale.

On chercha la planète Vulcain pendant près dʼun demi-siècle. Mais cʼest en 1915 que cette anomalie du mouvement de Mercure fut expliquée par les travaux dʼAlbert Einstein (1879-1955), qui lʼutilisa comme première preuve de la théorie de la Relativité générale.

 

 

Le mystère de pluton et les astrologues - Lunesoleil sur LePost.fr (16:13)

archives-lepost.huffingtonpost.fr/.../2607203_le-mystere-de-pluton...
6 oct. 2011
Adieu Pluton ! partie 1 par einstein-rosen-podolsky Force est de croire que les astrologues sont pas prêt de ...

Astrologie et astronomie : la science face aux croyances ...

https://www.sciencesetavenir.fr/.../astrologie-et-astronomie-la-scienc...
30 juil. 2015
Qui n'a entendu un jour énoncer l'une pour l'autre ? Astrologie pour astronomie, sœurs célestes jadis amies ...
Enregistrer un commentaire

Grande Conjonction & AsterCenter

Si teleprovidence.com est le guide de ceux qui cherchent à s'orienter dans le monde des astrologues, grande-conjonction.org avec ses 26 numéros en ligne, à ce jour, est le guide des astrologues à la recherche d'un nouveau visage et d'un nouvel usage de l'astrologie. sous l'égide du Conseil Supérieur de l'Astrologie francophone.(CSAF)
Vous trouverez également sur "AsterCenter"
(site italien animé par Fernanda Nosenzodes) dans la rubrique "articoli internazionali" des textes et réfléxions qui commentent régulièrement les films diffusés sur TeleProvidence et TeleProvidenceHebdo.

Prévisions boursières pour l'année 2010 par Vincent Godbout.

Commentaires généraux et explications en français :
http://hirsig.ca/extra/ExplicF_Godbout.pdf

General comments and explanations in English :
http://hirsig.ca/extra/ExplanE_Godbout.pdf

Les valeurs prédites et les valeurs observées du SP500 de janvier à juin 2010.
The model with forecasts compared to actual SP500 scores from January to June 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010A_Godbout.pdf

Les valeurs prédites du SP500 de juillet à décembre 2010.
The model with forecasts only from July to December 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010B_Godbout.pdf

All rights reserved - Tous droits réservés © Ed. La Grande Conjonction, Paris 2008.
Contact: Jacques Halbronn, 8 rue de la Providence, 75013 Paris, France

JACQUES HALBRONN : APPRENDRE A PENSER “SOLEIL – LUNE

Les hommes viennent de la lune et les femmes du soleil……..

Jacques Halbronn nous invite à repenser notre représentation du soleil et de la lune à commencer par le réseau des correspondances associées à cette double matrice. ...
Lire l'article en ligne sur EDITIONS ERIC LE NOUVEL
Commentaires sur le livre : ICI

L'ouvrage majeur sur l'histoire des Centuries de Nostradamus
A télécharger:
Jacques Halbronn. Le dominicain Giffré de Rechac ( 1604-1660) et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle
LIEN pour télécharger le livre >>> www.propheties.it

Traitement des coordonnées personnelles:

Notre politique de fichiers par rapport à la CNIL : nous ne fournissons les coordonnées que des personnes ayant fait l’objet d’une vidéo réalisée par nos soins, lors d’un entretien, d’une table ronde, d’un colloque. Le fait d’accepter d’être filmé par notre équipe, soit individuellement, soit collectivement, constitue un accord pour la mise en ligne sur nos supports. Il convient de distinguer les personnes filmées qui sont présentes en tant que professionnelles sur Internet en dehors de nos chaînes et qui attendent de nos services un apport à leur communication et celles qui assistent à nos activités à titre privé et qui peuvent vouloir garder l’anonymat. Cela dit, toute personne souhaitant que certaines informations la concernant ne figurent plus ou soient modifiées ou complétées peut nous en faire la demande à teleprovidence@yahoo.fr. Les personnes souhaitant que des informations les concernant paraissent doivent obligatoirement participer, ne serait-ce que ponctuellement, à nos activités qui s'étendent, sans aucune exclusive, à tout le monde francophone. Nos enregistrements publics sont régulièrement annoncés dans l'Agenda de la Vie Astrologique..

LE Nouvel Ordre Astrologique (NOA) par Jacques HalBronn

Le NOA met en place une certaine hiérarchie, une stratification, une série de phases allant du un au multiple, de l'essentiel au contingent, du permanent au passager... LIRE LA SUITE

Les textes de Jacques Halbronn

Pour découvrir les textes de Jacques Halbronn sur divers supports Internet, aller sur: http://demos.labs.exalead.com/constellations/

Communiqué:


Désormais, Teleprovidence s'ouvre à des contributions vidéo extérieures; nous sommes disposés à mettre en ligne et monter des cassettes mini DV que nous n'aurons pas réalisées. Par conséquent, quand des manifestations astrologiques sont organisées, il est conseillé de les filmer et de nous faire parvenir le travail effectué. Il en est de même pour d'anciennes archives filmées sur divers supports.

Communiqué


Le fait de passer sur notre chaine dans le cadre d'"un enregistrement n'est fonction du versement d'aucune adhésion ni d'aucune participation aux frais. Mais vous pouvez bien entendu nous faire des dons à l'ordre de La Vie Astrologique, 8, rue de la Providence; 75013 Paris. France. Pour convenir d'un rendez-vous sur Paris ou en province, tel 06 60 75 52 48 ou par mail teleprovidence@yahoo.fr


Nous espérons que vous aurez du plaisir à venir et revenir sur ce site. Pour toute information ou commentaire ayez la bonté de nous contacter directement (par email). Et vous pouvez aussi nous envoyer vos propres vidéos ou documents (contactez le webmaster)...