Teleprovidence, la vitrine de l'astrologie francophone. Rejoignez -nous en envoyant vos vidéos à teleprovidence@yahoo.fr
"Désormais, vous pouvez profiter de nos vidéos sur you tube en demandant simplement "teleprovidence"ou "Halbronn". Si certaines vidéos en venaient à manquer sur notre site, elles seront sur You Tube" TELEPROVIDENCE LE MEILLEUR GUIDE ASTROLOGIQUE

vendredi 9 juin 2017

la critique nostradamique et le test des vignettes (version augmentée)

La critique nostradamique  er le test des vignettes et des titres (version augmentée)
par  Jacques  Halbronn
En 2015, Patrice Guinard a publié deux ouvrages sur Nostradamus (Books on demand), ce qui nous a conduit à préciser les éléments de notre dossier.:  il s'agit d'un diptyque :  Nostradamus occultiste et de Nostradamus traducteur.
Un point semble avoir échappé à ce nostradamologue, la question de la mention des "qualités" professionnelles de Nostradamus. On note ainsi que ce qui se présente comme paru chez Antoine du Rosne ne porte aucune mention de cet ordre alors même que l'on connait un grand nombre d'œuvres de Nostradamus ou qui lui sont attribuées dans les années 1550-1560  qui fournissent les détails en questtion.
Etrangement,  même la traduction de Nostradamus de la Paraphrase de Galien censée parue chez Du Rosne ne signale pas que le dit Nostradamus est lui-même médecin et l'on ne sera donc pas surpris que les éditions des Prophéties censées parues dès 1555 chez Macé Bonhomme, ne donnent pas davantage de précision sur l'identité de Nostradamus alors même qu'à la même époque de nombreux ouvrages signés Nostradamus ou qui l'imitent, ne se priventr pas d'indiquer qui est ce Nostradamus. (il suffit de consulter sur Google  les "images" de cette production pour s'en assurer). Bien entendu les édition des Prophéties  parues dans les années 1580-90 ne mentinnent pas les titres de Nostradamus et tout indique que les éditions des Prophéties des années 1550-1560 sont en réalité  calquées sur elles.
Une seule exception toutefois, pour les éditions datées de 1568. On dispose d'une édition indiquant qui est ce Nostradamus. Elle comporte une vignette que l'on retrouve dans les Prédictions pour 20 ans (cf icono ci-dessous) "trouvée en la Bibliothèque de nostre defunct dernier décédé (...) Maistre Michel  de nostre Dame (..) par Mi. de Nostradamus le Jeune.  On note que le premier quatrain des Centuries est associé à ce "successeur"de Nostradamus, ce qui nous conduit à penser que ce quatrain n'est justement pas de Michel de Nostrefame mais qu'il aura été récupéré par les faussaires lesquels  ont  pu penser d'ailleurs qu'il  s'agissait bel et bien de Michel de Nostredame et non de Mi. de Nostradamus le Jeune.. D'ailleurs, c'est cette même erreur qui aura conduit les dits faussaires à emprunter aux faux almanachs parisiens parus dans les années 1560, du vivant de Nostradamus, les vignettes dont ils se serviront pour fabriquer les fausses éditions Antoine du Rosne, ce qui vaut tant pour les Prophéties que pour la dite  traduction de Nostradamus de la Paraphrase, toutes comporrtant une vignette différente de celles de la production authentique.

Il semble donc qu'il y ait eu une édition 1568 qui ait utilisé la vignette Nostradamus le Jeune et reprenant les mentions officielles relatives à Nostradamus mais que les autres éditions n'aient plus pris cette peine.


C'est dire que régne une certaine confusion entre Nostradamus et Nostradamus le Jeune puisque la vignette du second aura servi pour le premier comme il le ressort de notre corpus iconographique, du fait d'un certain "glissement".
Il reste que  c'est la vignette des faux almanachs parisiens  pour les années 1560  qui aura finalement servi pour les édition antidatées, la vignette Nostradamus le Jeune n'ayant servi que pour l'édition "posthume" de 1568. On notera d'ailleurs que jamais les éditions 1568 n'utiliseront les vignettes 1550, dont on rappellera qu'elles servirent d'abord pour les éditions parisiennes   ligueuses, notamment chez la veuve de Nicolas Roffet.




Qu'en est-il donc de la traduction de Nostradamus de la Paraphrase? On ne saurait exclure qu'il en soit l'auteur et qu'on l'ait retrouvée à sa mort dans ses "papiers". On peut certes se demander pourquoi les faussaires auraient pris la peine de produire cette Paraphrase de Galien, sans grand intérêt au regard du prophétisme centurique/. Certes, les faussaires ont ils pu faire leur possible pour conférer un cachet d'authenticité à leur contrefaçon mais de là à se lancer dans la réalisation de deux éditons de la Paraphrase, datées 1557 et 1558, cela semble bien hors de proportion. Et pourtant, comment expliquer que les dits faussaires aient pu négliger de préciser les qualités médicales du traducteur lequel  était parfaitement en vie à l'époque? Rappelons que la vignette concernée a bel et bien circulé dès le début de la décennie 1560 mais qu'elle n'est pas autrement attestée pour les années 1550, hormis bien entendu les dites contrefaçons..  Il y a donc un mystère concernant les motivations liées à la publication de la Paraphrase laquelle apparait comme un complément aux Prophéties. Mais comme le note Guinard,  la dite édition comporte certaines singularités, tant et si  bien que c'est Guiinard lui même qui pourrait apporter un semblant de réponse à une telle énigme. (cf pp. 180 et seq)Nous n'entrerons pas ici dans des considérations sur le contenu de l'édition de la Paraphrase, en précisant que même si la traduction a pi être de Nosradamus, cela ne signifie pas que l'Epitre qui l'introduit le soit. Citons Guinard  (p. 257) à propos de la Paraphrase et de son épitre : "nous sommes en présence d'un dispositif consommé mais qui n'a pas encore livré ses secrets". Dont acte. Il reste que les critères qui nous  semblent déterminants à savoir l'absence de mention des qualités de "docteur" de Nostradamus, plus le fait que c'est précisément chez le même libraire que paraitront deux éditions, dont l'une comporte des ajouts à la Centurie VII par rapport à l'autre, avec les même vignettes reprises des  faux almanachs parisiens non attestées avant 1560,- et ne comportant pas la mention M. De Nostredame- nouis obligent à situer ces éditions dans les années 1580, quelle que puisse être par ailleurs l'authenticité de la traduction.

Edition parisienne ligueuse comportant la même vignette que celle de la prétendue production du Lyonnais Antoine du Rosne.
. On y trouve comme à l'habitude une épitre, cette fois adressée  au Baron de La Garde, Admiral du Levant (cf Guinard; Nostradamus traducteur, op. cit. ^/ 257).., datée du 17 février 1557.. Robert Benazra dans une notice relative à son testament, nous précise que  "Nostradamus possédait deux astrolabes. En effet, son bisaïeul, Jean de Saint-Rémy, lui avait légué un « instrument » pouvant servir à dresser des thèmes et il avait reçu un astrolabe en cadeau du baron Paulin de La Garde, commandant des galères du roi en Méditerranée." Dans ce contexte posthume, on peut se demander si l'on n'avait pas retrouvé une traduction manuscrite de la Paraphrase de Galien qui aurait été transmise à quelqu'un comme Jean Aimé de Chavigny  comme cela semble bien  avoir été le cas pour le Recueil des Présages Prosaïques, dont à l'évidence le dit Chavigny se servit pour son Janus Gallicus (1594), lequel comporte le commentaire de plusieurs quatrains probablement repris du dit Recueil dont on sait que le dit Chavigny avait l'intention de le publier en 1589, à Grenoble,  (cf B. Chevignard,  Prédictions, Paris, Seuil 1999) On sait aussi  que les éditions parisiennes de la Ligue ont eu également  connaissance de certains quatrains d'almanachs (pour 1561) contenus dans le dit Recueil dans laquelle on a du puiser. On rappellera à ce propos que les éditions ligueuse comportent des pages de titre qui ne correspondent pas vraiment à leur contenu.
Mais revenons  sur la série Grandes et Merveilleuses Prédictions, Rouen, 1588-89 et anvers 1590  en relevant une bévue que l'on retrouve étrangement dans les éditions Lyon Antoine du Rosne 1557  mais pas dans les éditions Benoist Rigaud 1568
1557  Les Prophéties  (.. ) dont il en y a trois cents qui n'ont encores iamais est imprimées
1588  Grande et Merveilleuses Prédictions  "dont il en y a trois cens qui n'ont encores jamais esté imprimees. Esquelles se voit representé une partie de ce qui se passe en ce temps, tant en France, Espaigne, Angleterre "tc
On a "dont il en y a " au lieu de "dont il y en a" comme dans Lyon 1568
En revanche, il n'y a pas dans la série  7 centuries  la mention "Adioustées par le dict Autheur? On peut certes penser que cette mention vise les centuries VIII, IX et X.  Mais cette même mention se trouve déjà dans les éditions à 7 centuries des années 158-89 (Paris)-90 (Cahors) et viserait plutot la VIIe Centurie:
""revue &  additionnées par le dict Autheur  pour l'An 1561  de 39 articles  à la dernière centurie" Paris 1588
Cela signifie que le titre des éditions 1557 correspond à un contenu non pas de 7 mais de 6 centuries! Or, on n'a pas conservé d'édition à 6 centuries, cela pourrait correspondre à une édition antidatée à 1556, signalée au titre de la série Vrayes Centuries et Prophéties  (...) revues & corriigées  suivant  les premières éditions  imprimées en Avignon en l'an 1556 et de Lyon en 1558 (Amsterdam 1667)
1555  4 centuries
1556  6 centuries (se terminant par le quatrain latin)
1560 (pour l'an 1561)  7 centuries (comme indiqué dans les éditions de 1588)
On aura compris que les pages de titre nous racontent une histoire qui ne correspond  pas à leur contenu mais  nous avons la faiblesse de penser que les dites pages de titre offrent une certaine fiabilité au regard de la chronologie des "fausses"  éditions.
Les éidtions sans mention "ajoutés par l'auteur" devaient correspondre à 6 centuries  et les pages de titre 1557 sont reprises des pages de titre Rouen 1588 etc
Quant aux éditions à 7 centuries, elles correspondent aux pages de titre de éditions de Paris 1588-1589.et auraient servi pour le premlier volet des éditions à 10 centuries. Lyon 1568


JHB
06. 06. 17
NB Si l'iconographie n'apparait pas, allez sur le blog  Faculte Libre d'Astrologie de Paris, où le même texte figure sous le même titre.
Enregistrer un commentaire

Grande Conjonction & AsterCenter

Si teleprovidence.com est le guide de ceux qui cherchent à s'orienter dans le monde des astrologues, grande-conjonction.org avec ses 26 numéros en ligne, à ce jour, est le guide des astrologues à la recherche d'un nouveau visage et d'un nouvel usage de l'astrologie. sous l'égide du Conseil Supérieur de l'Astrologie francophone.(CSAF)
Vous trouverez également sur "AsterCenter"
(site italien animé par Fernanda Nosenzodes) dans la rubrique "articoli internazionali" des textes et réfléxions qui commentent régulièrement les films diffusés sur TeleProvidence et TeleProvidenceHebdo.

Prévisions boursières pour l'année 2010 par Vincent Godbout.

Commentaires généraux et explications en français :
http://hirsig.ca/extra/ExplicF_Godbout.pdf

General comments and explanations in English :
http://hirsig.ca/extra/ExplanE_Godbout.pdf

Les valeurs prédites et les valeurs observées du SP500 de janvier à juin 2010.
The model with forecasts compared to actual SP500 scores from January to June 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010A_Godbout.pdf

Les valeurs prédites du SP500 de juillet à décembre 2010.
The model with forecasts only from July to December 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010B_Godbout.pdf

All rights reserved - Tous droits réservés © Ed. La Grande Conjonction, Paris 2008.
Contact: Jacques Halbronn, 8 rue de la Providence, 75013 Paris, France

JACQUES HALBRONN : APPRENDRE A PENSER “SOLEIL – LUNE

Les hommes viennent de la lune et les femmes du soleil……..

Jacques Halbronn nous invite à repenser notre représentation du soleil et de la lune à commencer par le réseau des correspondances associées à cette double matrice. ...
Lire l'article en ligne sur EDITIONS ERIC LE NOUVEL
Commentaires sur le livre : ICI

L'ouvrage majeur sur l'histoire des Centuries de Nostradamus
A télécharger:
Jacques Halbronn. Le dominicain Giffré de Rechac ( 1604-1660) et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle
LIEN pour télécharger le livre >>> www.propheties.it

Traitement des coordonnées personnelles:

Notre politique de fichiers par rapport à la CNIL : nous ne fournissons les coordonnées que des personnes ayant fait l’objet d’une vidéo réalisée par nos soins, lors d’un entretien, d’une table ronde, d’un colloque. Le fait d’accepter d’être filmé par notre équipe, soit individuellement, soit collectivement, constitue un accord pour la mise en ligne sur nos supports. Il convient de distinguer les personnes filmées qui sont présentes en tant que professionnelles sur Internet en dehors de nos chaînes et qui attendent de nos services un apport à leur communication et celles qui assistent à nos activités à titre privé et qui peuvent vouloir garder l’anonymat. Cela dit, toute personne souhaitant que certaines informations la concernant ne figurent plus ou soient modifiées ou complétées peut nous en faire la demande à teleprovidence@yahoo.fr. Les personnes souhaitant que des informations les concernant paraissent doivent obligatoirement participer, ne serait-ce que ponctuellement, à nos activités qui s'étendent, sans aucune exclusive, à tout le monde francophone. Nos enregistrements publics sont régulièrement annoncés dans l'Agenda de la Vie Astrologique..

LE Nouvel Ordre Astrologique (NOA) par Jacques HalBronn

Le NOA met en place une certaine hiérarchie, une stratification, une série de phases allant du un au multiple, de l'essentiel au contingent, du permanent au passager... LIRE LA SUITE

Les textes de Jacques Halbronn

Pour découvrir les textes de Jacques Halbronn sur divers supports Internet, aller sur: http://demos.labs.exalead.com/constellations/

Communiqué:


Désormais, Teleprovidence s'ouvre à des contributions vidéo extérieures; nous sommes disposés à mettre en ligne et monter des cassettes mini DV que nous n'aurons pas réalisées. Par conséquent, quand des manifestations astrologiques sont organisées, il est conseillé de les filmer et de nous faire parvenir le travail effectué. Il en est de même pour d'anciennes archives filmées sur divers supports.

Communiqué


Le fait de passer sur notre chaine dans le cadre d'"un enregistrement n'est fonction du versement d'aucune adhésion ni d'aucune participation aux frais. Mais vous pouvez bien entendu nous faire des dons à l'ordre de La Vie Astrologique, 8, rue de la Providence; 75013 Paris. France. Pour convenir d'un rendez-vous sur Paris ou en province, tel 06 60 75 52 48 ou par mail teleprovidence@yahoo.fr


Nous espérons que vous aurez du plaisir à venir et revenir sur ce site. Pour toute information ou commentaire ayez la bonté de nous contacter directement (par email). Et vous pouvez aussi nous envoyer vos propres vidéos ou documents (contactez le webmaster)...