Teleprovidence, la vitrine de l'astrologie francophone. Rejoignez -nous en envoyant vos vidéos à teleprovidence@yahoo.fr
"Désormais, vous pouvez profiter de nos vidéos sur you tube en demandant simplement "teleprovidence"ou "Halbronn". Si certaines vidéos en venaient à manquer sur notre site, elles seront sur You Tube" TELEPROVIDENCE LE MEILLEUR GUIDE ASTROLOGIQUE

mardi 27 décembre 2016

jacques Halbronn Réflexions méthodologiques sur le traitement de l'iconographie des mois, des signes et des Enfants des planétes

Réflexions méthodologiques  sur le traitement de l'iconographie des mois, des signes  et des enfants des planétes
par  Jacques Halbronn


La  recherche iconographique  est un domaine particulièrement excitant, qui ne saurait être confondue avec  celle des textes. En effet, une image n'a pas besoin d'être traduite d'une langue dans une autre et les comparaisons entre images sautent généralement aux yeux, pourvu toutefois que l'on apprenne à constituer des corpus suffisamment étendus dans le temps et dans l'espace. C'est ainsi que nous avons consacré depuis 2011 un ensemble de quatre études parues dans la Revue Française d'Histoire du Livre et qui dépendent en partie de l'étude de vignettes, y compris dans le cas de nos travaux consacrés à la production nostradamique.
Nous  aborderons d'un point de vue critique   le traitement tel qu'il est attesté par deux ouvrages relativement récents figurant sur les rayonnages du site Richelieu de la BNF.
Time in the Medieval World. Occupation of  the months & signs of the Zodiac in the index of Christian Art Edited   by  Colum  Hourihane  Princeton university-  Penn State University 2007
et
Astrologia, arte e cultura in eta rinascimentale/ Art andCulture in the Renaissance,   a cura du Daniele Bini,  testi di E. Milano; Grazia Mirti, Leandro  Ventura,  Anna Rosa Venturi   Il Bulino 1996-1997
On trouve dans le corpus ainsi constitué trois séries de documents: la représentation des occupations mensuelles, celle des signes zodiacaux et la série des "Planetenkinder" qui comporte à la fois une représentation du dieu planétaire, le  ou les signes zodiacaux  associés à ce dieu et les occupations qui lui sont associées. Or, ce qui nous frappe, c'est le peu d'attention accordée par les auteurs et collaborateurs de ce deux ouvrages aux connexions entre ces diverses séries. C'est ainsi que l'on nous indique que tel signe zodiacal est associé à tel mois de l'année mais sans chercher pour autant à établir de liens entre ces deux plans.
Au vrai, cela n'est pas vraiment pour nous surprendre car il semble  bien que l'on ait depuis longtemps renoncé à toute tentative de mise en rapport des iconographie respectives alors même qu'un tel corpus d'images aurait du et pu servir à  s'interroger sur l'évolution voire la corruption du dit corpus.
Prenons le cas de Vénus dans l'ouvrage dirigé par  Daniele Bini  (pp 126 et seq). On nous montre en dessous du personnage féminin de Vénus les signes de la balance et du taureau, tous deux associés à Vénus, ainsi que des couples qui conversent, se proménent, s'enlacent..
Puis vient la partie consacrée à Mercure, selon le même schéma de présentation . Cette fois ce sont les signes des Gémeaux et de la Vierge qui sont reliés à la planéte.

Dans l'autre ouvrage, dirigé par Colum  Hourihane,  chaque signe zodiacal est associé à un mois (pp. LIX  et seq) C'est ainsi que l'on apprend que le Bélier Jacques Halbronn Le signe des Gémeaux au prisme de l''exégése astrologique. Lest le "signe pour le mois de Mars", le Taureau le signe d'Avril, les Gémeaux, le signe de Mai  et ainsi de suite Mais le probléme, c'est que l'on ne prend pas la peine ou l'on n'est pas en mesure de nous expliquer quelle relatiion iconographique-iconologique- fonde un tel rapprochement en dehors du constat que la dite relation est attestée.
Le seul cas où l'on nous propose un semblant de connexion semble être le signe de la Vierge en ce qu'elle tient un épi de blé à la main (cf p.  LXII), d'où d'ailleurs, le nom donné à une étoile de cette constellation, Spica (l'épi en latin),on l'associe avec Déméter, la déesse de l'agriculture.Jacques Halbronn Le signe des Gémeaux au prisme de l''exégése astrologique. L
A  contrario, les descriptions des occupations mensuelles pour les derniers mois de l'année ne suscitent aucun semblant de rapprochement. On pense notamment aux deux derniers signes que sont le sagittaire et le capricorne: dans les deux cas, le porJacques Halbronn Le signe des Gémeaux au prisme de l''exégése astrologique. Lc  est le personnage principal, qu'il se nourisse de glands de la forêt ou qu'on le dépéce à des fins alimentaires en une sorte de crucifixion (on recueille son sange comme dans graal). Or, le porc est totalement absent du Zodiaque et cela peut tenir au tabou de sa consommation dans certaines régions.
Mais revenons au cas des Gémeaux. En fait, on dispose de deux traditions, l'une qui en fait des "jumeaux" comme le nom du signe l'indique (en latin Gemini) alors que l'autre représente un couple. Le probléme, c'est que  l'on se trouve alors -dans le second cas- en présence d'une symbolique vénusienne. Or, le signe en question n'est pas associé à Vénus mais à Mercure.
Prenons un dernier exemple, le verseau, considéré, dans le présent corpus comme le début de l'année et correspondant au mois de janvier. On nous indique certes que ce mois est souvent associé à une scéne de banquet et que par ailleurs mais l'on ne nous signale pas que le personnage même du verseur d'eau fait partie d'une telle scéne. Autrement dit, qu'il y ait ou non de lien entre le signe et l'occupation mensuelle, cela ne sera signalé ni dans un cas ni dans l'autre. On ajoutera que l'on retrouve dans la première arcane majeure du Tarot - le Bateleur- une représentation très proche de celle du premier mois de l'année (verseau), tel qu'il est fixé dans les dites représentations.
Quel enseignement retirer d'un tel constat? Que l'on a affaire à un syncrétisme présentant en vrac divers systèmes constitués de façon autonome. Comprenons que la répartition des planétes avec les signes telle qu'on la trouve notamment dans la Tétrabible de Ptolémée  n'aura tenu aucun compte des "occupations des mois" pas plus d'ailleurs que la répartition des signes entre les Quatre Eléments n'aura été fondée sur la symbolique des signes, comme le montre le rapport établi dans la littérature astrologique entre le verseau (Aquarius) et l'Elément Air.
Il nous semble qu'au départ, les signes zodiacaux  émanaient en effet des dits "travaux" mensuels mais que diverses corrruptions ont fait leur oeuvre. Cela n'empêche d'ailleurs pas les astrologues d'affirmer le lien entre la symbolique zodiacale et le cycle des saisons mais sans en apporter de preuve d'ordre iconographique. Cette mise en rapport se limite au vrai à une certaine forme d'exégèse articulée sur l'évolution de la Nature alors même que l'on sait que les occupations mensuelles sont fortement anthropocentrées et concernent la façon dont les sociétés vivent le cours des saisons, c'est ainsi que le feu va figurer pour les mois d'hiver, quand on a besoin de se réchauffet alors que les astrologues associent le feu à l'Eté, en raison de la chaleur régnante.
Un autre cas intéressant concerne le signe du bélier, associé avec le début du printemps  mais relié au mois de juin dans l'iconographie des mois de l'année./ En effet, c'est au début de l'Eté que l'on tond les moutons, quand il commence à faite chaud et non à la sortie de l'Hiver! Mais les astrologues nous expliqueront que le bélier symnbolise le début d'un nouveau cycle saisonnier. Or,  à l'évidence, c'est le mouton et non le bélier qui font l'objet d'un tel traitement.
Ajoutons que le symbolisme zodiacal  est combiné avec le dispositif du tétramorphe (taureau, lion, aigle, homme), ce qui en fait un ensemble hybride. Ce disositif  s'articule autour de ce qu'on apppelle les 4 étoiles fixes royales, Aldébaran, Régulus,Antarés et Fomalhaut, respecitivement. On retrouve le dit dispositif dans l'arcane majeure du Tarot, "Le Monde" et dans l'iconographie des 4 Evangélistes.
On se demandera si certaines représentations zodiacales n'ont pas été déterminées selon des critères proprement astrologiques - et d'ailleurs nous avons montré ailleurs l'empreinte de l'astrologie sur le récit mythologique dans lequel Kronos dévore ses enfants à l'exception de Zeus/ Or les enfants ainsi avalés correspondent aux dieux qui n'ont pas reçu de planéte en partage, du moins pas avant la fin du XVIIIe siècle: Neptune, Pluton, Cérés, Pallas, Junon et Vesta (pour les désigner sous leur appellation astronomique récente) C'est ainsi que la chèvre qui correspond au mois de janvier, un des signes associés à Saturne, pourrait représenter Amalthée qui permit à Zeus d'échapper à son père. Quant au signe du scorpion (nom sous lequel l'archer (sagitarius) est représenté, il pourrait symboliser Mars qui lui est associé.
Quant à la  façon dont les 12 représentations  furent établies, il est assez évident qu'il s'agit là de la combinaison de deux paramétres, les 4 saisons et le nombre de mois de l'année -(lui même déterminé par le nombre moyen de conjonctions entre soleil et lune). Il est donc évident que s'il y avait eu davantage de conjonctions, on se serait débrouillé pour trouver 4 et non 3, par exemple, "occupations" (et donc signes) par saison.
A propos de division en 12, le corpus que nous avons abordé ici comporte une lacune regrettable à savoir la représentation iconographique des 12  maisons astrologiques, censée correspondre à leurs significations respectives  (cf nos travaux parus en 1993 autour de l'Astrologie du Livre de Toth  (Ed Trédaniel). Ce qui nous a permis de montrer que certaines arcanes du Tarot  comportaient des similitudes avec les images des maisons comme dans le cas de la Mort, en lien avec la maison VIII. On ne peut contester que c'est la même image qui figure dans les arcanes supérieures  et dans la série des maisons.
Cela dit, nous avons complété nos travaux parus en 1993 vingt ans plus tard en nous intéressant à l'iconographie des Livres d'Heures, lesquels ne se limitent nullement aux images d'ordre astrologique. C'est ainsi que nous avons pu montrer que la Roue de Fortune, qui est une arcane majeure, était issue des représentations des enfers-  le Diable, la Roue des Damnés  etc-  tels qu'on les trouve dans les Livres d'Heures, à commencer par le Kalendrier et Compost des Bergiers qu'il faut désormais classer dans ce genre au lieu de le considérer comme ne relevant que de la seule littérature astrologique.. .
La question de la recherche des sources  conduit à  s'interroger sur la "valeur ajoutée" qui aura marqué l'évolution de tel ou tel savoir. Mais l'on peut remonter encore plus en amont en  mettant en évidence la structure d'origine d'un système (cf nos Mathématiques Divinatoires, Paris,  Trédaniel-Grande Conjonction, 1983), ce qui permet  de pallier l'absence de certains documents. La recherche synchronique prend alors le relais de la recherche diachronique. On peut en effet admettre- dans une approche que l'on pourra qualifier de structuraliste- que tout savoir s'organise, au départ, sur une certaine esthétique, un besoin de symétrie, comme le montrent par exemple les grammaires avec leurs conjugaisons et autres déclinaisons. Nous avons en effet été influencés par  d'autres recherches que nous avons menées sur le plan de la linguistique, qui nous ont conduit à remettre en question  certaines descriptions de langues qui tendaient à valider un certain statu quo corrompu par rapport au projet initial tel que nous pouvions le reconstituer.
En ce qui concerne la genése du symbolisme zodiacal, l'on s'en tient trop souvent à la recension de l'attestation de la présence du dit symbolisme plus ou moins inchangé mais il importe de remonter plus haut et de découvrir les sources du dit dispositif, quitte à s'apercevoir que celui_ci  a été corrompu, comme dans le cas des derniers signes zodiacaux qui s'écartent considérablement des matrices liées aux occupations mensuelles..
En ce sens, il est à craindre que les praticiens qui se lancent dans l'étude historique ne se  confrontent à quelque obstacle épistémologique, craignant notamment la démystification d'un savoir auquel ils sont attachés et qu'ils pensent avoir validé par leur pratique, à moins de reconnaitre que la pratique n'est pas validante et qu'elle ne saurait entériner des dispositifs  qui se révélent structurellement incohérents et invraisemblables.







Bibliographie
Jacques Halbronn Le signe des Gémeaux au prisme de l''exégése astrologique. (you tube)
The Labors of the months in antique and mediaeval Art.  by James Carson Webster.  Princeton University Press etc. 1938

JHB
28 12 16

Enregistrer un commentaire

Grande Conjonction & AsterCenter

Si teleprovidence.com est le guide de ceux qui cherchent à s'orienter dans le monde des astrologues, grande-conjonction.org avec ses 26 numéros en ligne, à ce jour, est le guide des astrologues à la recherche d'un nouveau visage et d'un nouvel usage de l'astrologie. sous l'égide du Conseil Supérieur de l'Astrologie francophone.(CSAF)
Vous trouverez également sur "AsterCenter"
(site italien animé par Fernanda Nosenzodes) dans la rubrique "articoli internazionali" des textes et réfléxions qui commentent régulièrement les films diffusés sur TeleProvidence et TeleProvidenceHebdo.

Prévisions boursières pour l'année 2010 par Vincent Godbout.

Commentaires généraux et explications en français :
http://hirsig.ca/extra/ExplicF_Godbout.pdf

General comments and explanations in English :
http://hirsig.ca/extra/ExplanE_Godbout.pdf

Les valeurs prédites et les valeurs observées du SP500 de janvier à juin 2010.
The model with forecasts compared to actual SP500 scores from January to June 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010A_Godbout.pdf

Les valeurs prédites du SP500 de juillet à décembre 2010.
The model with forecasts only from July to December 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010B_Godbout.pdf

All rights reserved - Tous droits réservés © Ed. La Grande Conjonction, Paris 2008.
Contact: Jacques Halbronn, 8 rue de la Providence, 75013 Paris, France

JACQUES HALBRONN : APPRENDRE A PENSER “SOLEIL – LUNE

Les hommes viennent de la lune et les femmes du soleil……..

Jacques Halbronn nous invite à repenser notre représentation du soleil et de la lune à commencer par le réseau des correspondances associées à cette double matrice. ...
Lire l'article en ligne sur EDITIONS ERIC LE NOUVEL
Commentaires sur le livre : ICI

L'ouvrage majeur sur l'histoire des Centuries de Nostradamus
A télécharger:
Jacques Halbronn. Le dominicain Giffré de Rechac ( 1604-1660) et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle
LIEN pour télécharger le livre >>> www.propheties.it

Traitement des coordonnées personnelles:

Notre politique de fichiers par rapport à la CNIL : nous ne fournissons les coordonnées que des personnes ayant fait l’objet d’une vidéo réalisée par nos soins, lors d’un entretien, d’une table ronde, d’un colloque. Le fait d’accepter d’être filmé par notre équipe, soit individuellement, soit collectivement, constitue un accord pour la mise en ligne sur nos supports. Il convient de distinguer les personnes filmées qui sont présentes en tant que professionnelles sur Internet en dehors de nos chaînes et qui attendent de nos services un apport à leur communication et celles qui assistent à nos activités à titre privé et qui peuvent vouloir garder l’anonymat. Cela dit, toute personne souhaitant que certaines informations la concernant ne figurent plus ou soient modifiées ou complétées peut nous en faire la demande à teleprovidence@yahoo.fr. Les personnes souhaitant que des informations les concernant paraissent doivent obligatoirement participer, ne serait-ce que ponctuellement, à nos activités qui s'étendent, sans aucune exclusive, à tout le monde francophone. Nos enregistrements publics sont régulièrement annoncés dans l'Agenda de la Vie Astrologique..

LE Nouvel Ordre Astrologique (NOA) par Jacques HalBronn

Le NOA met en place une certaine hiérarchie, une stratification, une série de phases allant du un au multiple, de l'essentiel au contingent, du permanent au passager... LIRE LA SUITE

Les textes de Jacques Halbronn

Pour découvrir les textes de Jacques Halbronn sur divers supports Internet, aller sur: http://demos.labs.exalead.com/constellations/

Communiqué:


Désormais, Teleprovidence s'ouvre à des contributions vidéo extérieures; nous sommes disposés à mettre en ligne et monter des cassettes mini DV que nous n'aurons pas réalisées. Par conséquent, quand des manifestations astrologiques sont organisées, il est conseillé de les filmer et de nous faire parvenir le travail effectué. Il en est de même pour d'anciennes archives filmées sur divers supports.

Communiqué


Le fait de passer sur notre chaine dans le cadre d'"un enregistrement n'est fonction du versement d'aucune adhésion ni d'aucune participation aux frais. Mais vous pouvez bien entendu nous faire des dons à l'ordre de La Vie Astrologique, 8, rue de la Providence; 75013 Paris. France. Pour convenir d'un rendez-vous sur Paris ou en province, tel 06 60 75 52 48 ou par mail teleprovidence@yahoo.fr


Nous espérons que vous aurez du plaisir à venir et revenir sur ce site. Pour toute information ou commentaire ayez la bonté de nous contacter directement (par email). Et vous pouvez aussi nous envoyer vos propres vidéos ou documents (contactez le webmaster)...