Teleprovidence, la vitrine de l'astrologie francophone. Rejoignez -nous en envoyant vos vidéos à teleprovidence@yahoo.fr
"Désormais, vous pouvez profiter de nos vidéos sur you tube en demandant simplement "teleprovidence"ou "Halbronn". Si certaines vidéos en venaient à manquer sur notre site, elles seront sur You Tube" TELEPROVIDENCE LE MEILLEUR GUIDE ASTROLOGIQUE

jeudi 1 décembre 2016

jacques Halbronn Quelle est la véritable portée de l'aspect d'opposition en Astrologie Mondiale?


Quelle est la véritable  portée de  l’aspect d’opposition en Astrologie Mondiale ?
Autour des grilles d’André Barbault et des nôtres.
par  Jacques  Halbronn  
« La lecture de cet indice est simple. Lorsque le système solaire se dilate dans l’expansion d’un ensemble de cycles ascendants (de 0°à 180°), la   ligne monte et c’est le temps où la société mondiale est en croissance, en développement, en réalisation. Quand il se rétracte avec le retrait d’une dominante de cycles descendants (de 180°à 0°), la ligne baisse et la société mondiale régresse, en proie à ses problèmes » (André Barbault)
Aspect opposition en astrologie
La théorie des aspects occuppe une place absolument centrale pour la pensée astrologique comme l’avait bien compris Kepler et elle prévaut, selon nous, sur la question des planétes et des signes, comme l’avait bien compris André Barbault si ce n’est que delui-ci en décidant
d’ignorer les étoiles fixes aura carrément mutilé l’astrologie. On ne peut en effet faire abstraction du lieu de l’écliptique où se forment certains aspects, comme l’avait bien compris Albumasar, au IXe siècle de notre ère,  avec les conjonctions de Jupiter et de Saturne, dans les triplicités successives, liées aux 4 Eléments, lesquels constituent une classification des signes.
Mais l’erreur d’Albumasar aura été de se servir du zodiaque tropique et non des étoiles pour caler son système.Il distingue ainsi 4  périodes d’environ 200 ans, chacune correspondant à l’un des 4 Elémentrs, vu que les conjonctions sont espacées de 120° environ ce qui les fait retomber dans le même éléments  d’une fois sur l’autre, jusqu’au glissement vers une autre « triplicité ».
Pour Barbault, bien qu’il ait longtemps privilégié un cycle bi-planétaire (comme Saturne-Neptune), à partir de 1967, il va panacher 5 cycles, (Jupiter, Saturne mais aussi Uranus, Neptune et Pluton, soit 3 planétes inconnues de l’Antiquité, ce qui selon nous n’est pas recevable.
En fait, selon nous la théorie des aspects ne  fait sens que dans le cas d’une combinatoire entre un astre fixe et un astre mobile, ce qui évite  des décalages sur l’écliptique de la conjonction, d’une fois sur l’autre.L’aspect est fait pour relier deux points, celui où se situe en permanence l’étoile et celui auquel parvient en un instant T la planéte. Ce qui fait que la question de la précession des équinoxes ne se pose pas puisque l’on ne se référe à aucun moment au point vernal et à ce qui en dérive.
.André Barbault  oppose, dans son indice cyclique (cf annexe ci -dessous) les périodes où la « courbe » plonge, se creuse et celles où  elle remonte. La plongée- la « chute » – de la courbe est fonction du nombre de conjonctions entre les 5 planétes sus nommées et la remontée  à la dissolution des dites conjonctions, ce qui est un événement astronomique bien moins spectaculaire.  On ne reviendra pas ici sur la légitimité d’un tel regroupement de planétes et l’on s’en tiendra à la validité de l’interprétation de la dialectique conjonction/opposition ou plus vaguement conjonction- dispersion des 5 planétes aux 4 coins du zodiaque, ce qui fait étrangement de l’opposition l’ aspect  par excellence  qui contribue à faire remonter la courbe. Or, il semble bien à lire et relire Barbault, que la raréfaction des conjonctions dont le corollaire est l’augmentation du nombre d’oppositions (180°) et pas seulement des trigones (120°) aurait plutôt un effet littéralement apaisant,- on est alors selon la courbe en « phase ascendante »  c’est à dire garantissant une certaine forme de paix, de prospérite (Barbault parle d’accélération positive vers le haut  du graphique  face à une accélération négative, vers le bas).
On retiendra dans le texte ci-dessous le terme « effondrement » qu Barbault associe avec l’idée de conjonction quand celle-ci est démultipliée du fait des 5 facteurs planétaires qu’il met en jeu. Or, il nous semble assez évident que l’effondrement et nous préférerons pour notre part le terme « implosion » correspond à l’opposition et non à la conjonction, laquelle est en principe centripéte alors que l’opposition est centrifuge. D’ailleus, le second document  atteste d’un certain consensus que ne respecte pas Barbault::
« L’Opposition est un Aspect majeur très puissant qui marque la dualité, la séparation, l’Individuation, le conflit, la lutte, l’antagonisme des énergies (parfois accompagnée de Dépression). » Barbault devait d’ailleurs être conscient d’un tel écart avec la « tradition » mais il a du penser que le jeu en valait la chandelle.
Pour nous, la conjonction  permet de « contenir »  et de canaliser les forces qui empécheraient l’union jusqu’au moment, où  à l’instar d’un barrage, où elle n’y parvient plus, du fait d’une baisse de pression des énergies vouées à maintenir l’ordre des choses..
On nous objectera évidemment que Barbault entendait expliquer – à la suite de Gouchon-  les deux grandes conflagrations mondiales survenus au cours d’un peu plus d’un demi-siècle, au moment où ill rédige son livre « Les astres et l’histoire » paru en 1967 mais apparemment déjà prêt depuis quelque temps.(dixit Yves Lenoble lors d’une interview non enregistrée, il y a quelques semaines, au salon Marjolaine 2016). Mais l’on sait aussi que la validation de la dite grille a fait probléme pour les décennies qui suivirent avec rien de comparable au niveau d’un troisiéme conflit mondiale, après la crise de Suez de 1956 et  de  Cuba de 1962, événements antérieurs à la parution du dit ouvrage…. Etrangement d’ailleurs, le point le plus haut de la courbe semble bien  correspondre à la crise des missiles de 1962 soit à un moment de tension assez remarquable.(cf à ce sujet d’ailleurs  la Crise mondiale de 1965 (Paris, Denoël) du même Barbault, paru au lendemain de la dite crise de Cuba, en 1963 et nous ne reviendrons pas ici sur l’échec prévisionnel reconnu par Barbault  quant aux « prédictions » sur le rattrapage prochain alors de l’URSS par rapport aux USA et qui trouvait d’ailleurs quelque vraisemblance du temps du spoutnik, au début des années soixante…Période relativement euphorique dans le camp communiste que ces « Sixties » et sur laquelle Barbault avait imprudemment cru pouvoir parier pour valider ses travaux. Pour notre part, nous ne pouvons nous empêcher de penser que Barbault avait alors décidé de changer son fusil d’épaule, ce qui allait donner naissance à l’indice cyclique qui  propose une toute nouvelle grille, laquelle renonce à toute forme de localisation géographique puisque Barbault semble penser que désormais nous aurions basculé dans une mondialisation des conflits et que le temps des conflits régionaux serait révolu. N’oublions pas que Barbault  est très marqué par l’idée que des temps nouveaux sont advenus (découverte d’Uranus, de Neptune, de Pluton (1930 donc récemment découvert quand Barbault (né en 1921) entre en astrologie), voire Ere du Verseau), ce qui exigerait de nouveaux outils pour le XXe siècle et les suivants. Barbault entend alors présider à une mue du savoir astrologique.
On abordera à présent  la prévision de Barbault pour 1989. Le fait que cette année  majeure dans l’Histoire de l’Europe avait été avancée par lui 36 ans plus tôt l’oblige à en revenir à une astrologie de localisation qu’il avait pensé révolue et appartenir à un autre âge. Il s »agit du cycle Saturne-Neptune dont les conjonctions se refont tous les 36 ans et chaque fois en un lieu différent de l’écliptique, car Neptune n’est pas une étoile fixe.
Selon ce que nous avons exposé l’implosion du bloc communiste de l’Europe de l’Est (Pacte de Varsovie) ne saurait correspondre à une conjonction mais bien plutôt à une opposition, c’est à dire à un desserrement de la dite conjonction. On notera à ce propos  que le trigone (120°) considéré comme un « bon » aspect   semble a priori bien moins bénéfique que le sextile (60°), lequel reste encore assez proche de la conjonction alors que trigone tend à se rapprocher de l’opposition (180°) ! Mais apparemment, ce « détail » semble avoir échappé à la plupart des astrologues. Il eut donc été plus sage de ne pas affirmer que la dite conjonction Saturne-Neptune rendait compte de la destruction du Mur de Berlin et tutti quanti mais il est vrai que Barbault -fidéle tout de même à son indice cyclique- s’en tenanit à l’idée que la conjonction était  un facteur de trouble bien plus que de rééquilibrage, comme nous le pensons, pour notre part.
Bien plus, selon notre propre dispositif, qui associe Saturne et les 4 étoiles fixes royales, en 1989,  Saturne est  en « disjonction » avec  les dites étoiles, très loin de la conjonction,  puisqu’il se trouve à la fin de décembre à 14° du signe tropique du capricorne, soir à distance respectable  d’Antarès à 9° Sagittaire  et de Fomalhaut à 0° Poissons. Cette configuration est assimilable à une opposition, puisqu’elle se situe dans le quart de l’écliptique, ce qui fait qu’il faut tout diviser par 4, soit un chiffre moyen de 45°. En phase de disjonction,  il faut s’attendre en effet à ce que nous avons appelé des risques d’implosion et c’est bien ce qui se produisit à l’Est de l’Europe.
Rappelons la chronologie qui ne s’arrête nullement à 1989 et le mois de décembre 1991 est peut  être encore plus saisissant que celui de 1989 :
  • 8 décembre 91   : dix républiques soviétiques dont la Russie, la Biélorussie et l’Ukraine réunies à Minsk, déclarent que l’URSS n’existe plus.
  • 25 décembre : Gorbatchev met fin à ses fonctions de président de l’URSS. À minuit, le drapeau rouge flottant en haut du Kremlin est descendu.
  • 26 décembre : L’URSS est dissoute par le Soviet suprême, la RSFSR devient la Fédération de Russie. Elle hérite du siège de l’Union soviétique à l’ONU.
  • 31 décembre : Fin des institutions et opérations soviétiques éventuellement encore en cours. (ref Wikipedia)
Saturne en décembre 91 est à  2° du  verseau et donc encore à près de 30° de l’étoile fixe royale Fomalhaut à 0° poissons. Ce démantélement de l’URSS est probablement encore pluisfrappant que les événements qui avaient précédé depuis la fin des années 80. Quant à la conjonction Saturne-Neptune,  Saturne est fin 91  à 2° verseau alors que Neptune est  »resté en capricorne à 15°, soit un décalage d’un deml-signe. En décembre 89,  il n’y avait que 4° d’écart entre les deux planétes.
On a donc là deux grilles: une grille conjonctionnelle à la Barbault pour les années de dislocation du bloc communiste  et une grille de séparation, de disjonction selon l’astrologie alpha oméga, assimilable à une opposition. Le drame de Barbault, rétrospectivement, c’est cette coincidence entre une vraie et une fausse explication qui coincident pour la même période et qui ont pu lui faire croire qu’il avait vu juste, qu’il avait tapé dans le mille!  Cette  pseudo-réussite aura entraîne Barbault dans les 25 années qui suivirent sur de fausses voies et c’est peut être cela le plus terrible. Il est  de ces  réussites qui sont maudites! Inversement, l’indice cyclique reposait sur une bonne idée, assez pionnière, à savoir la volonté de doter  l’astrologie d’un outil d »une très grande économie avec la formation d’une seule et unique courbe ce qui annonce nos propres travaux. Mais le péché originel de Barbault reste bine le déni des étoiles fixes et l’attachement douteux aux planétes lentes transsaturniennes qui ne sauraient en aucune façon remplacer, en dépit de leur lenteur relative- les étoiles proprement dites, sans oublier la conviction profonde chez Barbault qu’il fallait tenir compre de toutes les planétes du systéme solaire, sans exception, ce qui conduira Jean-Pierre  Nicola et son RET englobant 9 planétes (dont le soleil dans le groupe R, ce qui est pour le moins incongru   plus la lune.qui n’est que notre satellite. Et puis, il y a cette gageure de croire que l’on puisse localiser l’impact d’une configuration..
Certes, on pourrait prolonger la réflexion : d’une part, quant à la mise en évidence de cette dialectique conjonction/implosion. Nous sommes actuellement en phase conjonctionnelle, avec  Saturne à 17° sagittaire. On a vu, il y a quelques jours,  les primaires de droite  en France  se prononcer massivement pour  un leader, avec un ralliement des perdants au gagnant, notamment  de la part de Sarkozy.. A gauche, on apprend ce soir que Hollande ne se représentera pas de façon à ne pas-il le reconnait lui-même-  diviser la Gauche, ce qui correspond à une logique unitaire..Le mot d’ordre semble bien être en effet: ne pas diviser. On est là aux antipodes d’une phase disjonctionelle comme celles décrites plus haut et qui aura connu un autre temps fort  en 2011, lors du « printemps arabe » lequel n’est pas sans analogie avec les événements de 89-91, dans une toute autre partie du monde..
Reste le point de départ de l’engagement de Barbault sur la voie de son indice cyclique, à savoir les Deux Guerres « mondiales ».  Nous nous portons en faux quant à l’idée que nous vivrions astrologiquement et politiquement  un autre temps, nous croyons au contraire que
rien n’est nouveau sous le Soleil (Ecclésiaste). Il n’est donc nullement nécessaire de recourir ç des astres inconnus de l’Antiquité  ou de croire que nous serions entrés dans une mondialisation des conflits, ce qui placerait l’astrologue dans une posture apocalyptique  de fin des temps assez  morbide…Quand on analyse les deux « guerres mondiales, on note que pour la seconde, Saturne en mai 45, quand l’Allemagne était à genoux,  à 7° cancer, soit en phase de disjonction, à l’opposition de la position que sera la sienne en 89-91, c’est à dire dans le cadre de notre systéme dans des situations absolument équivalentes.,On notera que le continent européen est en quelque sorte unifié  pendant la plus grande part de la seconde Guerre, du fait du joug nazi alors que la Grande Guerre éclate dans un contexte exactement inverse en période de disjonction avec Saturne entrant en cancer, ce qui conduit à un écroulement de l’Europe.. Autrement dit deux guerres qui se seront déroulées très différemment l’une avec des combats acharnés et l’autre marquée par une domination allemande évidente.
Revenons un instant sur la crise de Cuba et l’on s’étonnera de la façon dont Barbault en aura traité. C’est ainsi que dans un article qu’il consacre au cycle Saturne-Neptune, il évoque le sujet de façon excessivement sibylline  tout en signalant en passant, comme si de rien n’était: que l’on était « au bord d’une troisiéme guerre mondiale ». :
 » Carré (février 1963) : La crise des fusées de Cuba  (…)  Fin octobre 1962 éclate l’affaire des missiles soviétiques livrées à Cuba, Washington et Moscou étant au bord d’une troisième guerre mondiale ».
Or, astrologiquement,  on trouve Saturne  au tout début du signe du verseau, en phase de disjonction, donc d’implosion.(ce qui équivaut à une opposition). Or, dans la courbe de Barbault- comme on l’a noté plus haut, le carré (90°) se situe à mi chemin entre conjonction et opposition, donc en position médiane, soit un signal  relativement faible dans un sens comme dans l’autre. Mais dans son étude sur Saturne-Neptune,  le maximum de croissance de l’indice dans son accélération positive tombe sur 1959-1962, années championnes de la prospérité économique en climat général de paix. »Barbault ne se référe aucunement à son indice cyclique. On peut dire qu’il a plusieurs fers au feu.. Mais le fait même de reconnaitre que l’on était tout près d’une nouvelle guerre mondiale ne fait sens que par référence à son indice cyclique axé sur le phénoméne « guerre mondiale ». mais cette fois un simple carré Saturne-Neptune suffit à la tâche. On est loin de l’hyper-conjonction que Barbault avait signalé pour les deux premières guerres mondiales! Et lisons ce que dit Barbault sur le début des années 60:, il évoque  « le maximum de croissance de l’indice dans son accélération positive tombe sur 1959-1962, années championnes de la prospérité économique en climat général de paix » Barbault bascule ainsi du champ politique vers le champ économique. No comment!

JHB
01 12 2016









Annexe

André Barbault   Pour une réhabilitation de l’astrologie

indice cyclique pour le XXe siècle
Afficher l'image d'origine
indice  cyclique pour le XXIe siècle
.Afficher l'image d'origine

Extrait:
 » Si l’indice cyclique lui-même est un potentiel donné qui a son flux et son reflux, il a comme dérivée l’ampleur de son débit, la charge de son transport. Ainsi, alors qu’il lui arrive de stagner en véhiculant un même volume comme de grossir en phase ascendante, le voit-on s’amplifier dans une chute accélérée de 90° en 1914 (recul massif de 1001° à 911°), et le record séculaire d’un effondrement annuel de 143° tombe sur 1940 ! Double résultat percutant. Ce seront ensuite les pointes négatives de 1952 (bombe thermonucléaire américaine et bombe H soviétique) ; de 1966-1967 (intervention chinoise dans la guerre du Vietnam avec révolution culturelle contagieuse) ; de 1978-1980 (nouveaux chocs pétroliers précipitant la crise économique, armée rouge en Afghanistan, Pologne en ébullition) ; de 1997 ( crise asiatique). Un contraste à remarquer : le maximum de croissance de l’indice dans son accélération positive tombe sur 1959-1962, années championnes de la prospérité économique en climat général de paix. »

Annexe 2
« Astrologue conseil » (Kevin Lagrange)  a publié:dans « Les aspects »:

L’Opposition 180° : antagonisme et

objectivité

L’Opposition Astrologique, correspondances et interprétation :

Une valorisation de ces planètes, de ces signes, de ces maisons, implique que le thème est marqué par les principes de l’Opposition ci-dessous.

L’Opposition : antagonisme, objectivité et structuration

L’Opposition est un Aspect majeur très puissant qui marque la dualité, la séparation, l’Individuation, le conflit, la lutte, l’antagonisme des énergies (parfois accompagnée de Dépression). Elle fait face à la Conjonction en milieu de cycle.
L’Opposition est un aspect de tension dynamique, elle scinde, elle produit un « avant/après », un clivage, un écartèlement psychologique qui oblige à l’action, c’est son pole « agressif ».
Mais l’Opposition représente aussi la complémentarité, les paires d’opposés (le Yin et le Yang), les contraires pouvant être combinés, intégrés et surmontés dans une union, dans cette optique les Aspects d’Opposition peuvent être positivement bien vécus, même « sublimés » dans leur déroulé, si on évite leurs pièges.
Il faut bien comprendre que l’Opposition est un passage obligatoire mais surtout nécessaire à tous processus cycliques, et décisif dans l’évolution psychologique et spirituelle. Elle symbolise « l’objectivité » par opposition à la subjectivité de la Conjonction.
Le principal piège de l’Opposition étant la confrontation qu’elle implique, le natif se confronte et bute sur la dualité (phase nerveuse de passivité, de réflexion et d’analyse, en Opposition appliquante), il reculera peut être, manquant d’expérience (retrouvant en amont une phase de Quinconce), mais y reviendra encore et encore tant que le natif n’intégrera pas cette énergie moteur (tension de l’Opposition exacte) pour la surpasser et poursuivre ce que demande le cycle (phase d’activité, puis de « lâcher prise » et même de renoncement, en Opposition séparative).
En astrologie psychologique, le sens de l’Opposition est à rapprocher systématiquement de la notion de projection. On peut s’identifier à un coté et voir le coté opposé comme extérieur à soi présent « chez les Autres ». Mais le conflit est bien actif à l’intérieur de soi sinon il n’y aurait pas de telles réactions dans cet aspect, un des cotés bride l’expression de l’autre.
La projection intervient ici pour permettre son expression, il vous semblera que les autres vous poussent à agir vers cette énergie ou que la fatalité du destin -en synchronicité- vous force à y faire face, à la subir de vos partenaires.
En fait, une grande part de ce combat se passe en vous, une part de votre personnalité refoulée inconsciente tente un « putsch » pour forcer l’émergence de cette énergie latente à la conscience. Les causes du refoulement peuvent être multiples mais elles impliquent souvent la présence d’un Surmoi très dominant (Saturne, pas nécessairement présent dans l’Opposition mais très valorisé dans le Thème natal).
Le type d’Opposition influe grandement sur la plus ou moins grande facilité à surmonter cet obstacle : planètes impliquées, aspects en présence, dominantes du thème natal, seront autant d’éléments d’importance à prendre en compte pour déterminer la manière de vivre une Opposition. Un égo fort et un thème « dynamique » seront des atouts incontestables pour surmonter et sublimer toute Opposition.
L’Opposition est un aspect fréquent en thème natal, et omniprésent dans les transits. Bien comprendre son mécanisme est capital dans le processus de développement individuel et d’évolution. Sa bonne compréhension évite les erreurs répétitives, surtout les reproductions répétitives de mêmes schémas psychologiques en boucle à l’infini, cas très fréquents malheureusement…
Je finirai en donnant une citation sur l’Opposition de Dane Rudhyar dans son livre « Les aspects astrologiques – Une Approche Basée Sur Le Processus » (un livre incontournable de réflexion sur les cycles) :
« L’Opposition dans le thème natal définit un ensemble particulier d’activités fonctionnelles (les Planètes), de domaines de vie (les Maisons) et de modes d’opération (les Signes) dans lesquels la personne est mise en demeure de se repolariser. »

Conseil pour vivre l’Opposition :

Il faut prendre conscience de l’Opposition manifestée, la prise de conscience est le premier pas préalable nécessaire avant son intégration. L’intégration signifie acceptation et résilience, puis positiver l’aspect et poursuivre la création de la personnalité.
Un travail conscient sur l’énergie éventuellement refoulée est indispensable dans le processus d’Individuation; des Techniques de Visualisation peuvent être utilisées.

Bibliothèque astrologique
Enregistrer un commentaire

Grande Conjonction & AsterCenter

Si teleprovidence.com est le guide de ceux qui cherchent à s'orienter dans le monde des astrologues, grande-conjonction.org avec ses 26 numéros en ligne, à ce jour, est le guide des astrologues à la recherche d'un nouveau visage et d'un nouvel usage de l'astrologie. sous l'égide du Conseil Supérieur de l'Astrologie francophone.(CSAF)
Vous trouverez également sur "AsterCenter"
(site italien animé par Fernanda Nosenzodes) dans la rubrique "articoli internazionali" des textes et réfléxions qui commentent régulièrement les films diffusés sur TeleProvidence et TeleProvidenceHebdo.

Prévisions boursières pour l'année 2010 par Vincent Godbout.

Commentaires généraux et explications en français :
http://hirsig.ca/extra/ExplicF_Godbout.pdf

General comments and explanations in English :
http://hirsig.ca/extra/ExplanE_Godbout.pdf

Les valeurs prédites et les valeurs observées du SP500 de janvier à juin 2010.
The model with forecasts compared to actual SP500 scores from January to June 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010A_Godbout.pdf

Les valeurs prédites du SP500 de juillet à décembre 2010.
The model with forecasts only from July to December 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010B_Godbout.pdf

All rights reserved - Tous droits réservés © Ed. La Grande Conjonction, Paris 2008.
Contact: Jacques Halbronn, 8 rue de la Providence, 75013 Paris, France

JACQUES HALBRONN : APPRENDRE A PENSER “SOLEIL – LUNE

Les hommes viennent de la lune et les femmes du soleil……..

Jacques Halbronn nous invite à repenser notre représentation du soleil et de la lune à commencer par le réseau des correspondances associées à cette double matrice. ...
Lire l'article en ligne sur EDITIONS ERIC LE NOUVEL
Commentaires sur le livre : ICI

L'ouvrage majeur sur l'histoire des Centuries de Nostradamus
A télécharger:
Jacques Halbronn. Le dominicain Giffré de Rechac ( 1604-1660) et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle
LIEN pour télécharger le livre >>> www.propheties.it

Traitement des coordonnées personnelles:

Notre politique de fichiers par rapport à la CNIL : nous ne fournissons les coordonnées que des personnes ayant fait l’objet d’une vidéo réalisée par nos soins, lors d’un entretien, d’une table ronde, d’un colloque. Le fait d’accepter d’être filmé par notre équipe, soit individuellement, soit collectivement, constitue un accord pour la mise en ligne sur nos supports. Il convient de distinguer les personnes filmées qui sont présentes en tant que professionnelles sur Internet en dehors de nos chaînes et qui attendent de nos services un apport à leur communication et celles qui assistent à nos activités à titre privé et qui peuvent vouloir garder l’anonymat. Cela dit, toute personne souhaitant que certaines informations la concernant ne figurent plus ou soient modifiées ou complétées peut nous en faire la demande à teleprovidence@yahoo.fr. Les personnes souhaitant que des informations les concernant paraissent doivent obligatoirement participer, ne serait-ce que ponctuellement, à nos activités qui s'étendent, sans aucune exclusive, à tout le monde francophone. Nos enregistrements publics sont régulièrement annoncés dans l'Agenda de la Vie Astrologique..

LE Nouvel Ordre Astrologique (NOA) par Jacques HalBronn

Le NOA met en place une certaine hiérarchie, une stratification, une série de phases allant du un au multiple, de l'essentiel au contingent, du permanent au passager... LIRE LA SUITE

Les textes de Jacques Halbronn

Pour découvrir les textes de Jacques Halbronn sur divers supports Internet, aller sur: http://demos.labs.exalead.com/constellations/

Communiqué:


Désormais, Teleprovidence s'ouvre à des contributions vidéo extérieures; nous sommes disposés à mettre en ligne et monter des cassettes mini DV que nous n'aurons pas réalisées. Par conséquent, quand des manifestations astrologiques sont organisées, il est conseillé de les filmer et de nous faire parvenir le travail effectué. Il en est de même pour d'anciennes archives filmées sur divers supports.

Communiqué


Le fait de passer sur notre chaine dans le cadre d'"un enregistrement n'est fonction du versement d'aucune adhésion ni d'aucune participation aux frais. Mais vous pouvez bien entendu nous faire des dons à l'ordre de La Vie Astrologique, 8, rue de la Providence; 75013 Paris. France. Pour convenir d'un rendez-vous sur Paris ou en province, tel 06 60 75 52 48 ou par mail teleprovidence@yahoo.fr


Nous espérons que vous aurez du plaisir à venir et revenir sur ce site. Pour toute information ou commentaire ayez la bonté de nous contacter directement (par email). Et vous pouvez aussi nous envoyer vos propres vidéos ou documents (contactez le webmaster)...