Teleprovidence, la vitrine de l'astrologie francophone. Rejoignez -nous en envoyant vos vidéos à teleprovidence@yahoo.fr
"Désormais, vous pouvez profiter de nos vidéos sur you tube en demandant simplement "teleprovidence"ou "Halbronn". Si certaines vidéos en venaient à manquer sur notre site, elles seront sur You Tube" TELEPROVIDENCE LE MEILLEUR GUIDE ASTROLOGIQUE

mardi 6 septembre 2016

Histoire de l'astrologie. Les deux astrologies, respectivement autour de la carte dui ciel et du cycle

Histoire de l'Astrologie  Les deux astrologies, respectivement autour de la carte du ciel et du cycle. A l'intention des enseignants en astrologie.
par  Jacques  Halbronn, auteur de l'article Astrologie (Encyclopaedia Universalis, depuis plus de 20 ans)




Nos travaux relatifs à l'Histoire de l'Astrologie mettent en évidence l'amalgame qui a du se produire entre  deux formes d'astrologies qui se sont succédé mais qui n'ont cessé ensuite de cohabiter avec plus ou moins de bonheur; Rappelons, à toutes fins utiles, que l'Histoire de l'Astrologie est un champ de recherche  et non un acquis  indivisible et immuable. Bien des astrologues de nos jours semblent avoir tendance à croire que ce que tel auteur a pu écrire sur le sujet serait gravé dans le marbre alors que comme,dans tout domaine, notamment en paléontologie, en archéologie, en cosmologie;  des avancées se produisent qui  rendent obsolétes les descriptions antérieures. Et il serait bon que les enseignants en astrologie se mettent à la page au lieu de ressasser des représentations qui ont fait long  feu. Le disque est rayé.. On considérera d'ailleurs la présente étude comme un complément par rapport à notre article de l'Encyclopaedia  Universalis (qui a remplacé celui de René Alleau, il y a une bonne vingtaine d'années) lequel datait de 1968.
Actuellement, nous dirons que contrairement à certaines présentations, le thème astral  est la forme la plus primitive de l'Astrologie et non pas une forme relativement tardive. A l'inverse, l'astrologie cyclique  n'a pu qu'apparaitre qu'ultérieurement. En revanche, le thème de naissance a  du voir le jour plus tard, car cela exigeait de connaitre l'heure de naissance, ce qui impliquait  de pouvoir garder des archives, ce qui n'était évidemment pas  chose commune à tous.
En effet, l'astronomie  la plus ancienne  n'était pas en mesure de déterminer le cycle des planétes, hormis dans le cas des luminaires. Autrement dit, on ne savait pas encore distinguer planétes et étoiles, et d'ailleurs  les deux types de corps célestes potaient le même nom, "étoile", et par la suite on se contenta de mettre un adjectif pour les distinguer: fixes et mobiles (puisque le mot "planéte"  est un barbarisme grec qui signifie "mobile", "errant" qui d'adjectif est devenu par la suite un nom.
L'astronomie fut donc d'abord une astronomie de "position" plus capable de situer les astres entre eux que de déterminer leur vitesse, leur course.  La carte du ciel était donc l'outil privilégié de l'astronomie  primitive et  une certaine astrologie en aura découlé sous la forme de ce qu'on appelle le "thème astral"  dont le thème natal est une forme particulière, lié à la connaissance de l'heure de naissance..L'astrologie dite horaire a certainement précédé l'astrologie dite généthliaque et nous avons montré qu'au Livre III  de la Tétrabible de Ptolémée, l'on ne pouvait pratiquer ce qui était indiqué qu'en recourant à un thème horaire, puisque cela concernait ce que l'on ne saurait du né qu'à la naissance.
L'astrologie cyclique, quant à elle, nait avec la connaissance du phénoméne "planéte" et c'est la distinction même entre planéte et étoile qui la fonde et la constitue. On l' a dit, cela correspond à un nouveau stade de la science astronomique. Donc quand on parle des rapports entre  astrologie et astronomie, encore faudrait -il préciser de quelle astronomie on traite, à quel stade de son développement l'on se référe..
Cette astrologie cyclique se servait des aspects  pour se structurer et ces aspects servaient à l'étude d'une combinatoire bien délimitée entre une planéte et une série d'étoiles, vu qu'il y a bien plus d'étoiles que de planétes (5 seulement, si l'on laisse de côté les luminaires). Il ne s'agissait pas de combiner un cycle concernant deux astres avec tous les astres de la carte du ciel, comme on le fera par  la suite au sein du thème astral.
On aura compris que ces deux astrologies vont   finir  par interférer entre elles, chacune empruntant à l'autre, au risque de se corrompre et de s'abâtardir, selon un processus syncrétique..L'on sait ainsi que l'astrologie mondiale à partir notamment du Xe siècle, avec Albumasar, mettra en avant les rapport entre Jupiter et Saturne (ce qu'on appelle les grandes conjonctions des deux planétes les plus lentes, à l'époque). Cette théorie qui aura dominé la pensée astrologique des siècles durant - au moins jusqu'au XVIIe siècle- se référait certes au Zodiaque et notamment aux éléments des signes accueillant les conjonctions, tous les 20 ans environ, mais elle perdait le contact avec les étoiles fixes, substituant la conjonction planéte planéte à la conjonction planéte/étoile et les astrologues modernes ne sont pas revenus sur cette déviance de l'épistémé astrologique, André Barbault dans les années 60  rompit tout contact avec la specificité du terrain zodiacal en se concentrant sur le seul rapport planéte-planéte du moins en astrologie mondiale..Quant à  ces astrologues qui font de la mondiale en  étudiant seulement l'entrée d'une planéte dans un signe, ils préservent certes, à leur façon, la dualité planéte/zodiaque mais substituent à la réalité stellaire celle des axes équinoxiaux et solsticiaux. Quant aux sidéralistes, ils utilisent d'autres coordonnées qui ne valent guère mleux avec leur ayanamsa qui ne fait que répercuter un décalage lié à la précession des équinoxes, alors même que la constellation du bélier ne comporte aucune étoile fixe d'importance! Qu'est ce qu'une "conjonction" avec  le 0° d'un signe? Cela n'a en tout cas aucun caractère de visibilité.
Il n'est en tout cas pas supportable que les tenants du thème astral et plus spécifiquement du thème natal se permettent de déclarer que ceux qui ne partagent pas leur "foi" ne sont pas des astrologues car le thème, c'est à dire la carte du ciel, est un amalgame de toutes sortes de facteurs en vrac qui correspond à un état primaire de l'astronomie, qui se déployait dans l'espace et non pas dans le temps/  Que certaines personnes en mal d'affirmation de leur moi s'accrochent au thème natal est une chose mais que l'on admette que l'astrologie a d'autres chats à fouetter. On peut en effet tout à fait admettre que la mission de l'astrologie, n'en déplaise aux tenants de l'âme personnelle (monade)  et de son karma,est avant tout de décrire le fonctionnement général de l'Humanité, ce qui nous semble une tâche tout de même plus noble.  Notons d'ailleurs, que dans les années trente, avant que l'on invente l'approxche dans les journaux, signe par signe (avec notamment Marie -Louise Sondaz) , l'on avait commencé par décrire un climat valable pour tout le monde à un moment donné.  En fait, on a le choix entre la diversité dans l'espace (synchronique) et la diversité dans le temps (diachronique) et nombreux sont ceux et celles qui préférent un thème immuable à un processus cyclique qui générent un changement permanent même s'il est récurrent comme le sont les saisons..Il y a là comme une sorte de paradoxe en ce que l'astrologie qui fige le thème une fois pour toutes (on retrouve là étrangement une certaine idée de la fixité qui s'est perdue avec l'abandon des étoiles fixes) si ce n'est que par un panachage, empruntant à l'astrologie cyclique, elle prend en compte les "transits" (passages en latin, d'où l'usage du mot dans les aéroports)  qui sont des aspects entre le radix (thème racine littéralement)  et  les astres dans leur position à un moment donné de l'existence, notamment lors de la consultation ( ce qui renvoie en pratique à une forme d'astrologie horaire). Encore que l'on trouve des astrologues plus logiques avec eux mêmes, comme Roger Héquet, (ACB,  fondateur de la nouvelle Radio Urania)  qui refuse les transits mais fait progresser le thème de façon à faire des prévisions, sur la base de l'évolution du ciel dans les heures  qui suivent la naissance, ce qui est plus dans l'esprit de l'astrologie de la carte du ciel. Car ce qui compte, c'est de ne pas mélanger les genres.
On aura compris  que l"abandon par l'astrologie cyclique des étoiles fixes et notamment des 4 étoiles (fixes royales) constituant un carré cosmique, un cadran, une "table stellaire", aura été une cause majeure du déclin de cette astrologie mondiale et ill aura fallu attendre le XXIe siècle pour que cette absence soit dénoncée comme il se doit et nul doute que leur réintégration soit la condition  "sine qua non" de celle de l'astrologie dans le champ des sciences sociales.
Il serait bon que les enseignants en astrologie  ne fonctionnent pas avec leurs éléves comme avec leurs clients/patients. Autant l'on peut admettre qu'il faille entrer dans le "transfert" "comothérapeutique" (cf nos Clefs pour l'Astrologie, nouvelle édition, Seghers, 1993), autant c'est inadmissible dans la transmission d'une tradiiton, laquelle exige des éleves qu'ils maintiennent un certain esprit critique et ne "gobent" pas tout ce qu'on leur dit..


Un commentaire et notre réponse
Philippe Ginouillac Que voilà un historien de l'astrologie qui n'a jamais regardé le Ciel durant les longues nuits d'été! Il saurait en effet que la distinction entre planètes et étoiles fixes est la première chose qui saute aux yeux...
Jacques Halbronn
Jacques Halbronn Observatoire de ParisLes Mésopotamiens furent les premiers à mathématiser l'astronomie, en écrivant non seulement des tables mais aussi des éphémérides astronomiques, dans lesquelles, au moyen de lois mathématiques simples, ils arrivèrent à prédire les positions futures des astres errants du ciel : le Soleil, la Lune et les planètes. Toutes ces observations furent utilisées plus tard par les astronomes grecs, en particulier Hipparque, .pour la conception de leurs modèles cosmogoniques. Ils mirent aussi en évidence l'inégalité de longueur entre les saisons. Notons enfin que les Babyloniens sont aussi à l'origine de la division du Zodiaque en douze parties de 30° et qu'ils adoptèrent un calendrier lunaire.Autrement dit, au début on ne savait pas prévoir la course des planétes.Ajoutons que le récit de la Création, au Livre de la Genése ne mentionne pas les planétes:
Dieu dit: " Qu'il y ait des luminaires dans le firmament du ciel pour séparer le jour et la nuit; qu'ils soient des signes, qu'ils marquent les époques, les jours et les années,
 
15et qu'ils servent de luminaires dans le firmament du ciel pour éclairer la terre. " Et cela fut ainsi.
16Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, le plus petit luminaire pour présider à la nuit; il fil aussi les étoiles.
17Dieu les plaça dans le firmament du ciel pour éclairer la terre, pour présider au jour et à la nuit,


--------------------------------------------
Sur l'article de Franck Nguyen  Astrologie et qualification du temps
un extrait  sur l'astrologie occidentale:
"Analysons les éléments qui constituent la structure de l’astrologie occidentale :
les douze signes zodiacaux
les douze maisons
les dix planètes
les interaspects entre les dix planètes entre elles et les positions de l’ascendant (Asc) et du Milieu du ciel (MC).
Le zodiaque est une structure mathématique basée sur le nombre douze.
Les maisons reposent également sur cette même division du cercle en douze. Les inter-aspects planétaires fondent leur signification sur une division subjectivée des 360° du cercle. Le sextile de 60°, dessine un hexagone, à l’intérieur du cercle, figure considérée comme harmonique. Le carré de 90°, dessine un carré, figure considérée comme dysharmonique. Le trigone de 120° dessine un triangle, figure considérée comme harmonique. L’opposition de 180° coupe le cercle en deux moitiés, figure considérée comme dysharmonique, etc."
Les douze signes, les douze maisons, les planètes, les inter-aspects, peuvent être considérés comme étant des représentations mentales. "
Notre commentaire:
Une telle présentation apologétique et nullement critique  de l'astrologie n'est plus acceptable, elle présente l'astrologie comme un systéme d'un seul tenant  alors que l'astrologie actuelle est hybride et syncrétique. C'est ainsi que l'auteur combine deux dispositifs d'aspects qui de toute évidence se sont développés séparément et n'ont pas émergé en même temps. L'ensemble des deux disposiifs donne d'ailleurs  un découpage bancal. Etrangement, l'auteur ne mentionne pas le semi-carré  qui est un aspect fondamental  en tant que huitéme de cercle, ce qui est étrange pour quelqu'un qui connait l'année chinoise.
L'auteur nous parle des dix planétes, ce qui est totalement anachronique et omet de rappeler que l'on ne connaissait pas d'astre au delà de Saturne jusqu'en 1781..
Quant à sa description des 12 maisons et des 12 signes, elle n'est pas recevable. Là encore, on a deux dispositifs qui se sont mélangés:
pour les maisons: d'une part les 4 angles et d'autre part une divisiion des 4 angles en 8 secteurs.  Ce n'est qu'ensuite pour aligner les maisons et les signes sur les 12 mols que l'on a fusionné les 2 systémes.
pour les signes,  c'est la même chose. D'une part un systéme à base 4, correspondant aux signes fixes et dont on sait qu'll a existé indépendamment (cf le Livre d''Ezéchiel, (tétramorphe),
L'arcane XXI Le Monde, les 4 Evangélistes etc)  et de l'autre une diviision en 2  de chaque saison. C'est ensuite que l'on a fait fusionner les deux dispositifs pour arriver à 12
De même, les doubles domiciles des planétes auront été une tentative tardive pour
concilier le septénaire avec une division en 12!
JHB

Enregistrer un commentaire

Grande Conjonction & AsterCenter

Si teleprovidence.com est le guide de ceux qui cherchent à s'orienter dans le monde des astrologues, grande-conjonction.org avec ses 26 numéros en ligne, à ce jour, est le guide des astrologues à la recherche d'un nouveau visage et d'un nouvel usage de l'astrologie. sous l'égide du Conseil Supérieur de l'Astrologie francophone.(CSAF)
Vous trouverez également sur "AsterCenter"
(site italien animé par Fernanda Nosenzodes) dans la rubrique "articoli internazionali" des textes et réfléxions qui commentent régulièrement les films diffusés sur TeleProvidence et TeleProvidenceHebdo.

Prévisions boursières pour l'année 2010 par Vincent Godbout.

Commentaires généraux et explications en français :
http://hirsig.ca/extra/ExplicF_Godbout.pdf

General comments and explanations in English :
http://hirsig.ca/extra/ExplanE_Godbout.pdf

Les valeurs prédites et les valeurs observées du SP500 de janvier à juin 2010.
The model with forecasts compared to actual SP500 scores from January to June 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010A_Godbout.pdf

Les valeurs prédites du SP500 de juillet à décembre 2010.
The model with forecasts only from July to December 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010B_Godbout.pdf

All rights reserved - Tous droits réservés © Ed. La Grande Conjonction, Paris 2008.
Contact: Jacques Halbronn, 8 rue de la Providence, 75013 Paris, France

JACQUES HALBRONN : APPRENDRE A PENSER “SOLEIL – LUNE

Les hommes viennent de la lune et les femmes du soleil……..

Jacques Halbronn nous invite à repenser notre représentation du soleil et de la lune à commencer par le réseau des correspondances associées à cette double matrice. ...
Lire l'article en ligne sur EDITIONS ERIC LE NOUVEL
Commentaires sur le livre : ICI

L'ouvrage majeur sur l'histoire des Centuries de Nostradamus
A télécharger:
Jacques Halbronn. Le dominicain Giffré de Rechac ( 1604-1660) et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle
LIEN pour télécharger le livre >>> www.propheties.it

Traitement des coordonnées personnelles:

Notre politique de fichiers par rapport à la CNIL : nous ne fournissons les coordonnées que des personnes ayant fait l’objet d’une vidéo réalisée par nos soins, lors d’un entretien, d’une table ronde, d’un colloque. Le fait d’accepter d’être filmé par notre équipe, soit individuellement, soit collectivement, constitue un accord pour la mise en ligne sur nos supports. Il convient de distinguer les personnes filmées qui sont présentes en tant que professionnelles sur Internet en dehors de nos chaînes et qui attendent de nos services un apport à leur communication et celles qui assistent à nos activités à titre privé et qui peuvent vouloir garder l’anonymat. Cela dit, toute personne souhaitant que certaines informations la concernant ne figurent plus ou soient modifiées ou complétées peut nous en faire la demande à teleprovidence@yahoo.fr. Les personnes souhaitant que des informations les concernant paraissent doivent obligatoirement participer, ne serait-ce que ponctuellement, à nos activités qui s'étendent, sans aucune exclusive, à tout le monde francophone. Nos enregistrements publics sont régulièrement annoncés dans l'Agenda de la Vie Astrologique..

LE Nouvel Ordre Astrologique (NOA) par Jacques HalBronn

Le NOA met en place une certaine hiérarchie, une stratification, une série de phases allant du un au multiple, de l'essentiel au contingent, du permanent au passager... LIRE LA SUITE

Les textes de Jacques Halbronn

Pour découvrir les textes de Jacques Halbronn sur divers supports Internet, aller sur: http://demos.labs.exalead.com/constellations/

Communiqué:


Désormais, Teleprovidence s'ouvre à des contributions vidéo extérieures; nous sommes disposés à mettre en ligne et monter des cassettes mini DV que nous n'aurons pas réalisées. Par conséquent, quand des manifestations astrologiques sont organisées, il est conseillé de les filmer et de nous faire parvenir le travail effectué. Il en est de même pour d'anciennes archives filmées sur divers supports.

Communiqué


Le fait de passer sur notre chaine dans le cadre d'"un enregistrement n'est fonction du versement d'aucune adhésion ni d'aucune participation aux frais. Mais vous pouvez bien entendu nous faire des dons à l'ordre de La Vie Astrologique, 8, rue de la Providence; 75013 Paris. France. Pour convenir d'un rendez-vous sur Paris ou en province, tel 06 60 75 52 48 ou par mail teleprovidence@yahoo.fr


Nous espérons que vous aurez du plaisir à venir et revenir sur ce site. Pour toute information ou commentaire ayez la bonté de nous contacter directement (par email). Et vous pouvez aussi nous envoyer vos propres vidéos ou documents (contactez le webmaster)...