Teleprovidence, la vitrine de l'astrologie francophone. Rejoignez -nous en envoyant vos vidéos à teleprovidence@yahoo.fr
"Désormais, vous pouvez profiter de nos vidéos sur you tube en demandant simplement "teleprovidence"ou "Halbronn". Si certaines vidéos en venaient à manquer sur notre site, elles seront sur You Tube" TELEPROVIDENCE LE MEILLEUR GUIDE ASTROLOGIQUE

lundi 29 août 2016

L'astrologie écartelée entre prose et poésie, entre aspects et symboles, le masculin et le féminin

L’astrologie écartelée entre prose et poésie. entre les aspects et le symboles., le masculin et le féminin
par  Jacques  Halbronn
L’astrologie des aspects- comme l’avait bien compris Kepler- est la vraie astrologie, c’est
à dire celle qui  s’est inscrite dans l’Inconscient Collectif en des temps très anciens.. En revanche, l’astrologie liée au symbolisme zodiacale- bien plus tardive-  est une astrologie parasitaire et qu’il conviendra d’évacuer au  XXIe siècle.
Lisons des textes que nous avons reçus récemment d’une astrologue « sidéraliste » ,Caroline
Porte-Chatenet:

    25 août 11:25
Dans la tradition antique, il existe deux sortes d’astrologie, l’astrologie profane basée sur la position des planètes,c’ est un art divinatoire qui sert de support à des voyants, et l’astrologie religieuse qui est une des branches de l’hermétisme, et c’est celle que connaissait les constructeurs de Cathédrales, qui s’appuie sur la connaissance du secret du zodiaque et du phénomène de la précession des équinoxes.. Le Zodiaque apparaît comme un livre muet renfermant symboliquement l’Histoire du genre humain. »
Ailleurs, la même personne, se référant à Denis Labouré:
  »
je sais aussi que les constellations ne sont pas toutes de la même importance en réalité que sur le zodiaque(30°), et si je parle de l’astrologie sidérale c’est parce que je pense qu’elle serait plus crédible si elle s’alignait aussi sur les véritable degrés des constellations. En tous cas rien qu’en corrigeant l’ayanamsa elle est déjà plus proche de la vérité que l’astrologie tropicale.(…)  l’astrologie a depuis longtemps pris ses distances par rapport aux exigences de l’astronomie. Mais il plait aux astrologues d’insister sur l’existence d’une relation entre ces deux disciplines »
Notre commentaire:
Avouons que les astrologues sidéralistes ont un combat de retard, celui des années 80, qui faisait sens quand l’astrologie se nourrissait de la manne symbolique pour sa subsistance. Alors, en effet, il n’était pas indifférent que l’on prenne en compte tel signe et pas tel autre. Mais trente ans plus tard, on est passé à la question des
configurations : faut-il relier les planétes aux étoiles- et notamment au cadran constitué des 4 étoiles royales  ou bien continuer à
connecter les planétes entre elles – et notamment quelle planéte doit être considérée comme le vecteur principal à mettre en rapport avec les dites
étoiles fixes.
Nous recommandons donc à cette dame de se mettre à jour et de ne pas se
consacrer à des problématiques devenus obsolètes.
Par ailleurs, quand elle se référe aux constellations comme une donnée
astronomique, c’est une plaisanterie car le découpage des constellations n’a rien à voir avec la science astronomique sinon de façon tout à fait anecdotique,
aléatoire et subsidiaire à la différence du découpage en galaxies. En revanche,
les aspects entre deux astres  ont au moins l’avantage de traiter de réalités dument reconnues par les astronomes et nous disions dans le texte qui
provoqua le dit courriel que l’astrologie devait certes respecter le réel
 astronomique – et non une dénomination qui n’a aucune valeur en soi-et cela vaut aussi pour le nom mythologique des planétes, qui est purement conventionnel.
mais qu’elle n’avait aucune obligation à utiliser tous les astres du systéme
solaire connu de l’Antiquité et encore moins ceux découverts à partir de la fin du XVIIIe siècle.
La question qui se pose à l’historien et au sociologue de l’Astrologie est en fait
la suivante: qu’est ce qui explique l’attachement des astrologues à ce jargon
zodiaco-mythologique et pourquoi celui-ci s’est-il superposé à l’étude
des aspects, comme si cette étude ne suffisait pas aux besoins de l’Astrologie?
La réponse est assez évidente: le symbolisme des signes (qu’ils soient portés
par un dispositif  tropicaliste ou sidéraliste importe peu à ce niveau de réflexion)
fournit aux astrologues  un savoir  servi sur un plateau et il n’y a plus qu’à se
baisser pour en profiter. Des noms de dieux (Olympe), des noms d’animaux (Zodiaque et zoo) et l’astrologue est paré. Mais où est l’astrologie dans tout
ça? Car tous ces noms ne sont que des emprunts: au panthéon gréco-romain
(et babylonien plus en amont), au cycle de la vie sociale au prisme de la
météorologie, ce qui a donné la symbolique des signes (issue de celle des 12
mois de l’année, liés aux 12 lunaisons).  Mais qu’est-ce qui est proprement
astrologique dans tout ça?
Alors, évidemment il reste les aspects qui semblent bien être un apport
original de l’Astrologie mais bien des astrologues n’y trouvent pas leur bonheur
en dehors du fait qu’il y a des aspects harmoniques et d’autres dissonants. A
la rigueur, comme s’y est essayé André Barbault dans les années 50-60 du siècle
passé, l’on peut élaborer des cycle, des courbes, des indices mais tout cela
est un peu « sec », un peu « aride ». Astrologie ascétique du désert face à une
astrologie foisonnante imprégnée d’un symbolisme généreux!
Relisons un extrait du courriel sus-mentionné:
Dans la tradition antique, il existe deux sortes d’astrologie,
1 l’astrologie profane basée sur la position des planètes,c’ est un art divinatoire qui sert de support à des voyants, et
2l’astrologie religieuse qui est une des branches de l’hermétisme, et c’est celle que connaissait les constructeurs de Cathédrales, qui s’appuie sur la connaissance du secret du zodiaque et du phénomène de la précession des équinoxes.. Le Zodiaque apparaît comme un livre muet renfermant symboliquement l’Histoire du genre humain. »
Ce  tableau est intéressant si ce n’est que nous aurions tendance à l’inverser
et à penser que les astrologues qui adoptèrent le tout planétaire et le tout
zodiacal  n’avaient pas conscience que l’on trouverait d’autres planétes ni
que l’on s’apercevrait de la précession des équinoxes. C’est dire que
l’astronomie  n’est pas un partenaire de tout repos, surtout si en plus l’on
s’amourache de son découpage en 12, qu’elle a récupéré d’une certaine
tradition iconographique laquelle nous est parvenue très frelatée et syncrétique.
La question à laquelle il nous faut répondre est la suivante: avec les moyens
qui sont les siens – si l’on renonce aux emprunts susnommés- quel usage
optimal peut-on faire de l’astrologie? Ne vivons donc pas au dessus de nos
moyens, en nous endettant! Restons -en donc, comme le voulait Kepler il y a
400 ans, à une astrologie des aspects, c’est à dire qui découpe le temps et
l’espace en recourant à certaines -lesquelles? - angularités entre corps célestes.
Encore faut-il pour ce faire réintégrer les étoiles fixes – pas les constellations
même si celles-ci réunissent des fixes – car l’aspect pour nous relie non pas
deux planétes entre elles mais une planéte  allant rejoindre périodiquement
une étoile fixe, laquelle comme son nom l’indique – est (relativement du moins) f immobile. La mythologie créait de pseudo différences entre les planétes qui
relévent d’une seule et même définition astronomique – l’une s’appelant comme
ceci, l’autre comme cela. Il est bien préférable de relier deux astres
astronomiquement bien distincts de par leur nature, à savoir la planéte et l’étoiles fixe.
Comment donc faire parler les aspects sans s’intéresser au nom de la planéte, ou au nom du signe car c’est bien là tout le « vrai » nœud du probléme, par delà
les différences au fond assez mineures, entre les tenants de tel ou tel zodiaque.
si l’on éléve le débat.
Réponse : admettre qu’il existe deux positions signifiantes et deux seulement:
la conjonction et ce que nous appelons l’élongation (ce qui englobe, entre autres, l’aspect dit d’opposition). On voit donc que même pour les aspects- et ce à
la différence de Kepler tout prêt à en ajouter (aspects dits mineurs)- on
préférera s’en tenir à une dualité, ce qui est la base même de toute cyclicité
laquelle implique rapprochement et séparation.
Nous avons proposé de prendre pour référence le cadran d’une horloge avec
ses 12 points fixes et ses deux aiguilles et pour nous ce schéma est la clef
de la vraie astrologie, antérieure au syncrétisme symbolique encore si cher
à tant d’astrologues, tant sidéralistes que tropicalistes qui s’ils différent quant
à la lettre, partagent le même esprit.
Alors en conclusion, nous dirons que l’astrologie est un outil particulièrement
performant pour suivre les interrelations entre des entités qui tantôt se
rapprochent , s’unissent et tantôt s’éloignent, se séparent, s’opposent.
On nous dira que c’est peu;  Mais la psychanalyse s’est-elle construite sur
autre chose que cette fascination/rejet du Complexe d’Œdipe, si ce n’est
que son approche est plus empirique, vu qu’elle ne dispose pas d’un systéme
chronologique comme l’astrologie que nous pensons avoir réétablie?
  On nous objectera que cette astrologie n’est pas « individuelle », qu’elle ne se sert pas du thème astral. Certes puisqu’elle ne garde qu’un nombre très limité de facteurs et le thème astral  à lui seul sous-tend un nombre illimité de facteurspuisqu’il découpe le ciel en très minces couches à la façon dont on le fait pour un saucisson ou un jambon. Mais, le relationnel n’est-il pas un phénoménequi concerne chacun de nous et il serait vain de croire que les questions sontdifférentes, seules les réponses le sont  Et l’astrologie pose des questionsà la façon du sphinx et à chacun d’y répondre.
Un mail de la même personne:
Caroline Porte-Chatenet
Caroline Porte-Chatenet26 août 19:17
‘ce grossier compartimentage et saucissaunage » comme vous dites, si vous aviez lu le texte « L’origine des Constellations » de Denis Labouré que j’ai posté ci-dessus, vous auriez compris que c’était une sorte de calendrier qui permettait aux paysans de se repérer dans le temps et les saisons grâce aux constellations qu’ils pouvaient observer dans le ciel…mais votre dénigrement et votre incompréhension d’un autre point de vue que le vôtre, vous empêche d’avoir une réflexion sur le véritable sens des choses.
Commentaire:  c’est tout à fait juste quant à l’origine du zodiaque et je ne vois pas pour quelles raisons l’astrologie devrait emprunter  une telle donnée  socio-météorologqiue sous prétexte qu’elle est intéressante en soi; Pas plus que ce n’est pas parce que la mythologie est  une chose  « intéressante »  qu’il faut que l’astrologie lui emprunte.  Ce sont les astronomes qui ont  fait usage de  tels savoir non pas parce qu’ils y attachaient la moindre importance en soi mais parce que cela constituait un bon moyen mnémotechnique (cf les Arts de mémoire) pour situer les astres les uns par rapport aux autres, dans un certain ordre.
L’on comprend tout à fait que des astronomes aient pu décider de se servir de certaines séries de symboles pour des raisons pratiques mais  pour eux cela ne portait guère à conséquence alors que par la suite certains astrologues vont prendre ces dénominations très au sérieux. Ainsi à Paris, il y a un quartier dit de l’Europe, non loin de Pigalle,  qui comporte un grand nombre de rues portant des noms de capitales. D’autres quartiers sont consacrés à Jeanne d’Arc ainsi qu’à ses proches, dans le XIIIe arrondissement, ou au monde scientifique. Et après?
Or, en écoutant de nos jours des astrologues,  on a le sentiment que sans le recours à ces appellations de nom pour les planétes comme pour les signes, l’astrologue serait comme réduit au silence. Pourtant, il existe une répartiiion des 4 Eléments entre les signes tout comme des 7 planétes (en y iincluant soleil et lune) le sont entre les 12 signes mais apparemment cela ne ferait pas le poids. L’astrologue sans son taureau et son verseau, sans sa Vénus et son Uranus seraient bien démunis, à entendre ces astrologues. Ils n’auraient plus grand chose, pas assez à dire pour remplir le temps imparti à la consultation et surtout le client attend un discours truffé d’un tel lexique de la bouche de l’astrologue. Il serait frustré autrement. L’astrologue serait écartelé entre  la  prose des aspects  et poésie  des signes. Les astrologues francais des années 60 ne se voulaient guère poétes et prisaient peu de surcroit le romantisme karmique, et s’ils pouvaient signer des textes sur les signes, c’était au nom d’un certain folklore: on attire pas les mouches avec du vinaigre. En fait, l’astrologue est écartelé entre  une demande d’enchantement de la part du public et une certaine exigence  de précision passant par les chiffres, les dates plus que par des mots.. Las hommes se contentent de graphiques assez froids, d »‘un calendrier, d’un agenda alors que les femmes attendent d’être séduites par des mots, des formules heureuses que l’astrologie leur offre généreusement.,




JHB
29 08 16
Enregistrer un commentaire

Grande Conjonction & AsterCenter

Si teleprovidence.com est le guide de ceux qui cherchent à s'orienter dans le monde des astrologues, grande-conjonction.org avec ses 26 numéros en ligne, à ce jour, est le guide des astrologues à la recherche d'un nouveau visage et d'un nouvel usage de l'astrologie. sous l'égide du Conseil Supérieur de l'Astrologie francophone.(CSAF)
Vous trouverez également sur "AsterCenter"
(site italien animé par Fernanda Nosenzodes) dans la rubrique "articoli internazionali" des textes et réfléxions qui commentent régulièrement les films diffusés sur TeleProvidence et TeleProvidenceHebdo.

Prévisions boursières pour l'année 2010 par Vincent Godbout.

Commentaires généraux et explications en français :
http://hirsig.ca/extra/ExplicF_Godbout.pdf

General comments and explanations in English :
http://hirsig.ca/extra/ExplanE_Godbout.pdf

Les valeurs prédites et les valeurs observées du SP500 de janvier à juin 2010.
The model with forecasts compared to actual SP500 scores from January to June 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010A_Godbout.pdf

Les valeurs prédites du SP500 de juillet à décembre 2010.
The model with forecasts only from July to December 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010B_Godbout.pdf

All rights reserved - Tous droits réservés © Ed. La Grande Conjonction, Paris 2008.
Contact: Jacques Halbronn, 8 rue de la Providence, 75013 Paris, France

JACQUES HALBRONN : APPRENDRE A PENSER “SOLEIL – LUNE

Les hommes viennent de la lune et les femmes du soleil……..

Jacques Halbronn nous invite à repenser notre représentation du soleil et de la lune à commencer par le réseau des correspondances associées à cette double matrice. ...
Lire l'article en ligne sur EDITIONS ERIC LE NOUVEL
Commentaires sur le livre : ICI

L'ouvrage majeur sur l'histoire des Centuries de Nostradamus
A télécharger:
Jacques Halbronn. Le dominicain Giffré de Rechac ( 1604-1660) et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle
LIEN pour télécharger le livre >>> www.propheties.it

Traitement des coordonnées personnelles:

Notre politique de fichiers par rapport à la CNIL : nous ne fournissons les coordonnées que des personnes ayant fait l’objet d’une vidéo réalisée par nos soins, lors d’un entretien, d’une table ronde, d’un colloque. Le fait d’accepter d’être filmé par notre équipe, soit individuellement, soit collectivement, constitue un accord pour la mise en ligne sur nos supports. Il convient de distinguer les personnes filmées qui sont présentes en tant que professionnelles sur Internet en dehors de nos chaînes et qui attendent de nos services un apport à leur communication et celles qui assistent à nos activités à titre privé et qui peuvent vouloir garder l’anonymat. Cela dit, toute personne souhaitant que certaines informations la concernant ne figurent plus ou soient modifiées ou complétées peut nous en faire la demande à teleprovidence@yahoo.fr. Les personnes souhaitant que des informations les concernant paraissent doivent obligatoirement participer, ne serait-ce que ponctuellement, à nos activités qui s'étendent, sans aucune exclusive, à tout le monde francophone. Nos enregistrements publics sont régulièrement annoncés dans l'Agenda de la Vie Astrologique..

LE Nouvel Ordre Astrologique (NOA) par Jacques HalBronn

Le NOA met en place une certaine hiérarchie, une stratification, une série de phases allant du un au multiple, de l'essentiel au contingent, du permanent au passager... LIRE LA SUITE

Les textes de Jacques Halbronn

Pour découvrir les textes de Jacques Halbronn sur divers supports Internet, aller sur: http://demos.labs.exalead.com/constellations/

Communiqué:


Désormais, Teleprovidence s'ouvre à des contributions vidéo extérieures; nous sommes disposés à mettre en ligne et monter des cassettes mini DV que nous n'aurons pas réalisées. Par conséquent, quand des manifestations astrologiques sont organisées, il est conseillé de les filmer et de nous faire parvenir le travail effectué. Il en est de même pour d'anciennes archives filmées sur divers supports.

Communiqué


Le fait de passer sur notre chaine dans le cadre d'"un enregistrement n'est fonction du versement d'aucune adhésion ni d'aucune participation aux frais. Mais vous pouvez bien entendu nous faire des dons à l'ordre de La Vie Astrologique, 8, rue de la Providence; 75013 Paris. France. Pour convenir d'un rendez-vous sur Paris ou en province, tel 06 60 75 52 48 ou par mail teleprovidence@yahoo.fr


Nous espérons que vous aurez du plaisir à venir et revenir sur ce site. Pour toute information ou commentaire ayez la bonté de nous contacter directement (par email). Et vous pouvez aussi nous envoyer vos propres vidéos ou documents (contactez le webmaster)...