Teleprovidence, la vitrine de l'astrologie francophone. Rejoignez -nous en envoyant vos vidéos à teleprovidence@yahoo.fr
"Désormais, vous pouvez profiter de nos vidéos sur you tube en demandant simplement "teleprovidence"ou "Halbronn". Si certaines vidéos en venaient à manquer sur notre site, elles seront sur You Tube" TELEPROVIDENCE LE MEILLEUR GUIDE ASTROLOGIQUE

dimanche 28 août 2016

jacques Halbronn La crise identitaire de l'astrologie actuelle. Les mauvais procés.

La crise identitaire de l’astrologie  actuelle. Les mauvais procés.
par  Jacques Halbronn

L’ astrologie   » actuelle »  semble bien avoir un probléme d’identité Est-elle un savoir traditionnel ou bien  en charge des intérêts de l’astronomie ‘actuelle »?
Citons deux mails  reçus ces derniers jours:
Michel Cornemuse
Michel Cornemuse 27 août 02:40
 L’astrologie actuelle doit s’aligner sur le ciel actuel . Ce qui n’est pas le cas chez de nombreux astrologues .

27 août 09:53
Vous dites n’importe quoi Jacques, l’astrologie obéit à des lois universelles que vous modifiez à votre loisir sans aucune rigueur .
De deux choses l’une : ou bien l’on cherche à comprendre dans quel esprit et pour quelle raison l’astrologie est née  dans un contexte remontant à plusieurs millénaires ou bien l’on se demande à quoi ressemblerait l’astrologie si elle naissait de nos jours, ce qui est évidemment de la fiction. Il est difficile de faire des statistiques pour déterminer quelle proportion d’astrologues se situent dans l’une ou l’autre de ces options.
L’auteur du mail, en tout cas, semble bien appartenir à la seconde école. qui a ses lettres de noblesse,  à la suite d’un Jean Pierre Nicola, qui veut  croire que  la recherche astrologique se réduit à s’aligner sur l’astronomie « actuelle »,. L’astrologie « moderne »  serait ainsi indissociable  de cette astronomie « actuelle ».
Nous représentons l’autre école et il n’est pas question de « coller » avec les acquis de l’astronomie « actuelle »  ni d’ailleurs de justifier  les fondements de l’astrologie ancienne mais seulement de les mettre en évidence.
Lors d’un Colloque organié en 1990 par Yves Lenoble, Catherine Pellegrini avait qualifié de naif  ma reconstitution de tel ou tel savoir astrologique exposé dans nos Mathématiques Divinatoires (Ed Trédaniel, 1983) Or, il s’agissait pour nous de restituer un certain mode de raisonnement qui semble avoir prévalu à une certaine époque et qu’il est quelque peu incongu de juger selon les critères ‘actuels ». L’historien n’est pas responsable des données qu’il met en évidence!
On nous reproche donc de proposer un modéle qui n’aurait aucune justification au regard de la dite astronomie comme si tel était le véritable enjeu. Une telle approche  est complétement décalée au prisme du respect des traditions dont l’actualisation, selon nous, ne fait guère sens. Est-ce que par exemple, il est prévu de réformer les langues sur la base des connaissances acoustiques actuelles? Est ce que l’on doit rebâtir un édifice en optant pour des matériaux ‘actuels »  et ainsi tout   à l’avenant ? Est ce que l’on  refusera d’admettre qu’un toit ne saurait utiliser  un seul matériau, comme les ardoises ou les tuiles.  Il faudrait impérativement n’en négliger aucun!
Il est donc étonnant qu’Un Tel nous reproche d’avoir opté pour tel systéme astrologique alors que notre propos consiste à restituer les choix qui ont été opérés dans un passé très reculé!  C’est comme si l’on reprochait à un archéologue  d’avoir révélé telle architecture, au prétexte que celle-ci n’est pas conforme aux normes de construction actuellement en vigueur!
Selon notre approche, il est tout à fait vain de vouloir constituer une astrologie de notre temps, pour notre temps car  ce ne serait là qu’une construction intellectuelle.  En ce sens, le travail de Nicola (dans les années soixante) nous semble assez surréaliste: à quoi rimerait une astrologie émanant d’un XXe siècle, quelques décennies après la « découverte » de Pluton (1930)?  Pour tenter d’expliquer la démarche du Niçois  Jean-Pierre Nicola (né à la fin des années 20 comme Michel  Gauquelin)- il avait 40 ans quand nous avons fait sa connaissance en 1967- au CIA-  à Paris, il faut supposer que les astres agissent à notre insu et qu’il importe donc peu que nous ayons pris conscience de leur influence plus tôt ou plus tard. Mais cela revient aussi à disqualifier, de brader des siècles de littérature astrologique. Nicola a des comptes à régler avec la tradition astrologique puisque, par ailleurs, il n’entend pas se baser sur le nom mythologique des planétes ni sur  les pittoresques personnages du zodiaque..
Quant à l’autre camp,  il nous parle d’archétypes très anciens et donc éminemment respectables.
D’où ces récents mails:
Les archétypes que contiennent les noms des planetes sont très important, la symbolique est un langage qui semble vous échapper. Pourtant voir, lire au-delà des apparences est le fondement de l’astrologie
Betty Covos 28 août 09:56
Cela vous est échappe (sic) sûrement, je le comprends, alors comment, avec quelle (sic)  sens interprétez vous un thème astrologique ?
La tonalité est ici bien différente de notre autre interlocuteur et il s’agit bien là tout au contraire de mettre en avant l’ancienneté du savoir astrologique, d’où l’importance que les tenants de ce camp « symboliste » entendent conférer à tout ce qui fait image au sein du    corpus  astrologique..Encore faudrait-il commencer  par « nettoyer » toutes ces données car il serait malvenu de parler d’archétype à propos d’un savoir défectueux, voire corrompu comme c’est le cas de la série zodiacale.  Quant au nom des planétes, on ne voit pas pourquoi tel dieu a été attribué à une planéte et pas tel autre, du moins si l’on s’en tient au Septénaire, resté inchangé jusqu’à la fin du XVIIIe siècle..
En fait,  certains astrologues n’ont pas l’étoffe ni l’esprit des historiens. Cela ne les intéresse pas de reconstituer un savoir millénaire. Ils ont trouvé mieux: est-ce que le ciel actuel n’est pas, à peu de chose près,  du même ordre que le ciel d’il y a 5000 ans? Dans ce cas, pas la peine de se casser la tête. On dira que le ciel est le livre ouvert  de l’astrologie et qu’il n’y a donc qu’à le lire.
Pour notre part, nous pensons que l’astrologie n’est pas réductible à l’astronomie mais qu’elle est fonction du regard que nos aieux ont porté sur ce « livre » et ce regard, ce n’est pas les astronomes « actuels » qui nous diront ce qu’il a pu être, ce qui s’est passé dans la tête de nos lointains prédecesseurs.. Or, c’est précisément là notre objectif.  Peu nous importe qu’ils se soient trompés quelque part ou qu’ils aient fait des choix arbitraires, ce qu compte, c’est la doctrine qui en a emergé et qui a reçu l’onction des sociétés d’antan et dont nous sommes les héritiers que nous le voulions ou non!.
Cela dit, si on ne réécrit pas l’histoire à la lumière de nos connaissances ‘actuellles » – sinon c »est de l’uchronie- on ne peut pas non plus entériner la tradition telle qu’elle nous est parvenue sans droit d’inventaire et là aussi on a affaire à des astrologues pas très doués pour l’investigation historique en ce qu’ils se satisfont d’une appellation d’archétype pour se sentir en paix.
Et puis, il y a un troisiéme camp (on pense à Laurence Larzul dont nous disposons de toute une collection de mails ) qui, lui, met la pratique au centre, comme « juge de paix »  et cette pratique, elle n’y va pas par quatre chemins, est censé pouvoir valider ou invalider les  thèses et les méthodes des uns et des autres. Est-ce que ça marche? Qu’est ce que ça donne?  Comme s’il suffisait d’appuyer sur un bouton pour voire si cela tourne ou pas alors que cette pratique passe par le filtre de l’astrologue, de son client, qu’elle est une synthèse, une traduction de tout un ensemble de données  que constitue le thème natal.  Là encore, on se contente de dire que  si le client « revient », c’est qu’on a fait du bon  travail, donc que l’outil est valable globalement, sans trop rentrer dans les détails.Le probléme, c’est que l’on compte un peu trop sur le jugement du client. On va prendre un exemple: vous allez au concert avec un ami qui ne connait pas grand chose en musique classique et vous lui demandez s’il est certain que le morceau que l’on joue en ce moment est bien celui indiqué sur le programme. Or, le pauvre homme, il serait bien incapable de le dire mais il préfére croire que ce qui est marqué sur le programme correspond à ce que joue l’orchestre. Eh bien, le client de l’astrologue ressemble comme un frère à cet ami peu mélomane à qui l’on demande de se prononcer!

On nous objectera que les gens se connaissent  au moins.  Mais le discours qu’on leur tient peut fort bien  leur passer par dessus la tête en ce sens qu’ils ne sont pas des experts pour autant du psychisme humain ni au fait des subtilités et ambiguités du langage:

En conclusion: comment  nos lecteurs se répartissent-ills  entre ces trois types d’astrologues, chaque posture pouvant être évidemment  plus ou moins intelligemment défendue et représentée.


JHB
28 08 16
Enregistrer un commentaire

Grande Conjonction & AsterCenter

Si teleprovidence.com est le guide de ceux qui cherchent à s'orienter dans le monde des astrologues, grande-conjonction.org avec ses 26 numéros en ligne, à ce jour, est le guide des astrologues à la recherche d'un nouveau visage et d'un nouvel usage de l'astrologie. sous l'égide du Conseil Supérieur de l'Astrologie francophone.(CSAF)
Vous trouverez également sur "AsterCenter"
(site italien animé par Fernanda Nosenzodes) dans la rubrique "articoli internazionali" des textes et réfléxions qui commentent régulièrement les films diffusés sur TeleProvidence et TeleProvidenceHebdo.

Prévisions boursières pour l'année 2010 par Vincent Godbout.

Commentaires généraux et explications en français :
http://hirsig.ca/extra/ExplicF_Godbout.pdf

General comments and explanations in English :
http://hirsig.ca/extra/ExplanE_Godbout.pdf

Les valeurs prédites et les valeurs observées du SP500 de janvier à juin 2010.
The model with forecasts compared to actual SP500 scores from January to June 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010A_Godbout.pdf

Les valeurs prédites du SP500 de juillet à décembre 2010.
The model with forecasts only from July to December 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010B_Godbout.pdf

All rights reserved - Tous droits réservés © Ed. La Grande Conjonction, Paris 2008.
Contact: Jacques Halbronn, 8 rue de la Providence, 75013 Paris, France

JACQUES HALBRONN : APPRENDRE A PENSER “SOLEIL – LUNE

Les hommes viennent de la lune et les femmes du soleil……..

Jacques Halbronn nous invite à repenser notre représentation du soleil et de la lune à commencer par le réseau des correspondances associées à cette double matrice. ...
Lire l'article en ligne sur EDITIONS ERIC LE NOUVEL
Commentaires sur le livre : ICI

L'ouvrage majeur sur l'histoire des Centuries de Nostradamus
A télécharger:
Jacques Halbronn. Le dominicain Giffré de Rechac ( 1604-1660) et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle
LIEN pour télécharger le livre >>> www.propheties.it

Traitement des coordonnées personnelles:

Notre politique de fichiers par rapport à la CNIL : nous ne fournissons les coordonnées que des personnes ayant fait l’objet d’une vidéo réalisée par nos soins, lors d’un entretien, d’une table ronde, d’un colloque. Le fait d’accepter d’être filmé par notre équipe, soit individuellement, soit collectivement, constitue un accord pour la mise en ligne sur nos supports. Il convient de distinguer les personnes filmées qui sont présentes en tant que professionnelles sur Internet en dehors de nos chaînes et qui attendent de nos services un apport à leur communication et celles qui assistent à nos activités à titre privé et qui peuvent vouloir garder l’anonymat. Cela dit, toute personne souhaitant que certaines informations la concernant ne figurent plus ou soient modifiées ou complétées peut nous en faire la demande à teleprovidence@yahoo.fr. Les personnes souhaitant que des informations les concernant paraissent doivent obligatoirement participer, ne serait-ce que ponctuellement, à nos activités qui s'étendent, sans aucune exclusive, à tout le monde francophone. Nos enregistrements publics sont régulièrement annoncés dans l'Agenda de la Vie Astrologique..

LE Nouvel Ordre Astrologique (NOA) par Jacques HalBronn

Le NOA met en place une certaine hiérarchie, une stratification, une série de phases allant du un au multiple, de l'essentiel au contingent, du permanent au passager... LIRE LA SUITE

Les textes de Jacques Halbronn

Pour découvrir les textes de Jacques Halbronn sur divers supports Internet, aller sur: http://demos.labs.exalead.com/constellations/

Communiqué:


Désormais, Teleprovidence s'ouvre à des contributions vidéo extérieures; nous sommes disposés à mettre en ligne et monter des cassettes mini DV que nous n'aurons pas réalisées. Par conséquent, quand des manifestations astrologiques sont organisées, il est conseillé de les filmer et de nous faire parvenir le travail effectué. Il en est de même pour d'anciennes archives filmées sur divers supports.

Communiqué


Le fait de passer sur notre chaine dans le cadre d'"un enregistrement n'est fonction du versement d'aucune adhésion ni d'aucune participation aux frais. Mais vous pouvez bien entendu nous faire des dons à l'ordre de La Vie Astrologique, 8, rue de la Providence; 75013 Paris. France. Pour convenir d'un rendez-vous sur Paris ou en province, tel 06 60 75 52 48 ou par mail teleprovidence@yahoo.fr


Nous espérons que vous aurez du plaisir à venir et revenir sur ce site. Pour toute information ou commentaire ayez la bonté de nous contacter directement (par email). Et vous pouvez aussi nous envoyer vos propres vidéos ou documents (contactez le webmaster)...