Teleprovidence, la vitrine de l'astrologie francophone. Rejoignez -nous en envoyant vos vidéos à teleprovidence@yahoo.fr
"Désormais, vous pouvez profiter de nos vidéos sur you tube en demandant simplement "teleprovidence"ou "Halbronn". Si certaines vidéos en venaient à manquer sur notre site, elles seront sur You Tube" TELEPROVIDENCE LE MEILLEUR GUIDE ASTROLOGIQUE

mardi 24 juillet 2012

L’Astrologie(du Sablier) et l’idée de Constitution

L’Astrologie doit se rapprocher du Droit et vice versa. Ces deux domaines ont, en effet, vocation, pensons-nous, sous certaines conditions, à converger. Cela ne peut se faire, bien entendu, que dans la mesure où l’Astrologie aura été profondément réformée, ce qui est le cas du Sablier Astrologique. On peut espérer que la Sixième République, le moment venu, saura intégrer certaines des données que nous fournissons et sur lesquelles nous allons présentement revenir, dans le cadre du suivi de nos études dans ce domaine.

Si la phase dite de disjonction ( Saturne au mi-point de deux étoiles fixes royales successives, ce qui se produit tous les sept ans environ), en Astrologie du Sablier, est marquée par une certaine restriction, l’acceptation de contraintes assez lourdes, une certaine rigueur et de la discipline permettant à un groupe d’avancer comme un seul homme, a contrario, la phase de conjonction (Saturne conjoint à l’une des quatre étoiles fixes royales, ce qui se produit tous les sept ans environ) favorise le mouvement, le déplacement d’un lieu à un autre, à marches forcées, le parcours de grands espaces. Si tu ne vas pas à Lagardère, Lagardère viendra à toi (Le Bossu). On prend par surprise ceux qui ne sont pas assez vigilants, qui n’ouvrent pas l’œil. Le paradoxe du type visuel, c’est de faire en sorte qu’on ne le voie pas venir. C’est à celui qui verra avant les autres.
On comprend que la phase de conjonction est celle du désengagement, du desserrement de l’étau, c’est la fin de la phase de disjonction, l’escapade voire la fuite. Refus de se laisser enfermer. On se sort d’un mauvais pas, d’une impasse, d’une situation en apparence insoluble, comme ces magiciens qui savent faire sauter leurs chaines. Le stellaire qui est à associer avec la conjonction est celui qui sait se ménager des espaces de liberté, là où tout semble bien installé et bouclé, comme un footballeur qui parvient à traverser, à contourner la défense adverse, un chercheur qui occupe un créneau négligé. On est là où l’on ne vous attend pas. Seul un « visuel » peut rivaliser avec un visuel. On peut dire qu’en phase conjonctionnelle, on a quelqu’un qui bouge beaucoup et qui à lui tout seul abat beaucoup de travail alors qu’en phase disjonctionnelle, c’est l’équipe qui compte et qui pour être soudée a besoin d’un planning que chacun suivra pour que l’ensemble soit performant sans exiger des dons exceptionnels de la part de ses membres. En termes culinaires, c’est l’opposition entre le produit de qualité supérieure mais très cher, qui se suffit à lui-même et le produit courant et bon marché, de qualité inférieure mais superbement préparé, mijoté, épicé, ce qui donne un « plat » à la complexe alchimie, crée à partir de rien.. Pour les médiocres, l’union fait la force. Un grand orchestre bien dirigé et où chacun respecte sa partition n’est ce pas plus impressionnant qu’un soliste aussi virtuose et inspiré soit-il ? Le concerto fait précisément alterner ces deux dimensions : d’un côté un solo de piano, de l’homme orchestre, de l’autre la puissance d’un quatuor à cordes, renforcé par des vents et des cuivres, uni dans la diversité et le nombre par son chef et par l’apprentissage et la maîtrise des mêmes codes.
Il reste qu’entre ces deux stratégies, quand elles s’opposent jusqu’à ce que l’une l’emporte sur l’autre, ce que l’astrologie du sablier est à même de savoir et de prévoir, la faiblesse du grand ensemble, c’est qu’il est peu adaptable de par sa lourdeur laborieuse- même alors que la phase conjonctionnelle est à géométrie variable, profite de toutes les opportunités, on est dans une certaine légèreté. Le temps de préparation peut être très bref, pas besoin de longues répétitions. On met sur pied des projets du jour au lendemain, prenant ainsi l’adversaire par surprise car il n’était pas assez sur ses gardes. Le visuel n’est pas tant celui qui se fait voir que celui qui voit ce que les autres ne voient pas, quitte à tromper leur vigilance.. A contrario, en phase disjonctionnelle, tout doit être calculé à l’avance et donc on sait ce qui va se passer. C’est ce qu’on appelle être fiable.
La phase disjonctionnelle a dans son collimateur les personnages omnipotents qui règnent sans partage. Elle aime les défilés, les manifestations, les défilés d’une masse-anonyme mais qui converge dans un même temps et dans un même lieu - que l’on pense à Mai 68- qui se dresse symboliquement face à un homme seul dont on scande le nom – parce que lui a un nom - pour le huer. « X au poteau » (1989, 2011), brûlant ce qu’on a doré ‘ »Longue vie (abrégé en « vive ») » à X ! ». Dans les deux cas, un certain personnage sert de ciment social.
C’est dire que nos sociétés ont deux modes de fonctionnement, d’organisation en alternance par delà la question des programmes. C’est le style de gouvernance qui importe avant tout et celui-ci est déterminable astrologiquement et par avance, si bien que l’on peut sans problème en dresser le schéma pour un siècle à venir.
Le système astrologique constitue un élément consensuel entre les deux approches, puisqu’il dispose d’une systématique rigoureuse et implacable, d’un calendrier immuable et en même temps qu’il accorde toute sa place à l’aventure et à la liberté, en alternance avec des périodes plus contraignantes et permettant à des personnes plus limitées de participer à la chose publique, ce qui vaut notamment pour une Assemblée Nationale, pour un referendum où le quantitatif prime sur le qualitatif par la voie du scrutin, du vote, voire du sondage. Sous la Révolution, on a vu ce qu’a signifié d’une part la Convention et de l’autre l’émergence de personnages comme Robespierre et Bonaparte. L’Astrologie du Sablier nous apparait donc comme l’avenir du Droit Constitutionnel au XXIe siècle, elle remplace d’autres régimes hybrides comme la monarchie constitutionnelle (en Angleterre) ou comme le mode présidentiel (aux Etats Unis et en France). C’est l’occasion pour les sciences juridiques de se donner un socle épistémologiquement plus solide que par le passé. Rappelons que nos premières études ont été marquées par les cours de droit constitutionnel à Paris II Assas, en 1965-1966 de Georges Burdeau et en sociologie politique de Maurice Duverger, avant que nous ne nous intéressions à l’Astrologie peu après. Il y a là une quasi concomitance dont nous avons mis du temps avant d’en saisir toute la portée mais qui était intuitivement pertinente. L’Astrologie telle qu’elle a évolué, dans notre pensée, nous ramène aux fondamentaux du Droit, lequel est indissociable de la temporalité, au cœur de toute Constitution, toujours marquée par un principe de périodicité. Mais c’est cette périodicité qui n’est pas suffisamment étayée scientifiquement qui fait problème car elle semble plaquée sur le réel alors même que ce réel est déjà structuré (voir les recherches en sociobiologie), cette structure étant, selon nous, décrite dans ses grandes lignes par l’Astrologie du Sablier,
On aura compris que pour nous l’Astrologie n’a vocation ni à déterminer la personnalité de quelqu’un par l’étude de ses données de naissance ni à parler des événements à venir en combinant les planétes lentes –elle ne se prête pas à une telle alchimie- mais bien, avant tout, à fournir un cadre juridique à nos sociétés par la mise en évidence d’un très ancien cycle qui aura durablement marqué l’évolution de l’Humanité, il y a des millénaires. Les liens entre astronomie et astrologie devraient permettre de situer dans le temps une telle révolution. Ne suffirait-il pas de savoir à quelle époque l’on a appris à distinguer planétes (étoiles) errantes en grec) et étoiles fixes ? Nous pensons, pour notre part, que cela remonte probablement plus haut qu’on ne le dit. La connaissance d’un cycle de 7 ans est directement issue de cette dialectique planétes/étoiles, du fait de temps mis par Saturne pour aller d’une des quatre étoiles fixes royales à l’autre. Ce n’est pas simplement une transposition des sept jours de la semaine. Il en est de même pour la période de trois ans et demi (soit sept divisé par deux, ce qui correspond à la durée d’une phase en Astrologie du Sablier) qui est mentionnée dans les Ecritures à propos notamment de l’Antéchrist, tout comme il est question de sept années à propos du songe de Pharaon (7 vaches grasses dévorées par 7 vaches maigres).
Mais quand on lit la littérature sur ce sujet, l’on note que l’on se réfère à ce qui arrive aux gens tous les sept ans, c'est-à-dire à partir de leur naissance. Mais ce qui compte, c’est un cycle de sept ans partagé collectivement et dont le point de départ est cosmique et non fonction de notre âge.
Sur le site « Etude approfondie de la Bible et de l’Histoire » nous avons un intéressant dossier :
« Les soixante-dix semaines prophétiques du prophète Daniel, au chapitre IX, sont un exemple des cycles historiques mentionnés par la Bible. Ils s’inscrivent dans un cycle de 70 fois sept ans ou 490 ans ; 490 ans sont le quart de 1960 ans, soit d’une ère spirituelle.
Les sept âges de l’histoire de l’Eglise forment sept cycles de 280 ans chacun, soit 1960 ans.
« Les 70 années de captivité des Juifs à Babylone sont tirées de 70 fois 7 ans, pendant lesquelles les années sabbatiques ne furent pas respectées à cause de l’établissement de la royauté en Israël. Elles furent annoncées par le prophète Jérémie et commencèrent en 607 av. notre ère. L’an 607 av. notre ère est placé 490 ans avant l’an 1097, année où le roi Saül régnait sur Israël, en fait depuis trois ans. Cette année là fut la première où les années sabbatiques ne furent plus respectées. Elles déterminent les cycles de sept ans de l’histoire d’Israël. »
Chaque fois, ce qui manque au propos, c’est un référentiel astronomique pertinent. Une chronologie non ancrée sur un cycle astronomique correctement balisé et structuré n’est pas valable. Il faut comprendre que l’on ne peut pas non plus, comme le font tant d’astrologues- croire que tout ce qui reléve de l’astronomie fasse sens ipso facto sens pour l’Astrologie. Or, cette idée est largement admise dans la Cité (communauté) Astrologique. En réalité, l’astrologie n’emprunte à l’astronomie qu’une infime partie de ce qui est connu asronomiquement et en plus elle établit des configurations qui ne font absolument pas sens au regard de la science astronomique actuelle, à savoir entre planétes et étoiles. Autrement dit, si l’apport de l’astronomie à l’astrologie est essentiel, il n’est nullement suffisant car l’astrologie apporte un filtrage des données astronomiques qui conduit précisément à privilégier la seule planète Saturne (la plus lente des planétes connues dans l’Antiquité) parmi toutes les planétes du système solaire, y compris les luminaires et encore ce n’est pas le cycle sidéral mono-stellaire de Saturne qui a été retenu mais son découpage par rapport à 4 repères stellaires formant une sorte de quadrilatère naturel (en analogie avec les axes équinoxiaux et solsticiaux mais n’en dépendant nullement dans la structuration du cycle comme on le croit généralement avec le point vernal). Il n’y a pas de bonne cyclologie sans astronomie mais il n’y a pas de bonne astrologie sans le maintien d’une cyclologie constituée de phases égales, ce qui n’est pas possible si l’on combine plusieurs planétes entre elles. On ne suivra donc pas l’astrologue franco-américain Dane Rudhyar lorsqu’il compte de sept ans en sept ans à partir du moment de la naissance. En fait, les gens ont pu observer que dans leur vie certaines choses se reproduisaient tous les sept ans ou ne duraient que sept ans et ils ont cru qu’il fallait partir de la naissance mais ce référentiel natal n’est pour nous absolument pas pertinent et masque la perte d’une clef essentielle de l’Astrologie..



JHB
24. 07.12


Enregistrer un commentaire

Grande Conjonction & AsterCenter

Si teleprovidence.com est le guide de ceux qui cherchent à s'orienter dans le monde des astrologues, grande-conjonction.org avec ses 26 numéros en ligne, à ce jour, est le guide des astrologues à la recherche d'un nouveau visage et d'un nouvel usage de l'astrologie. sous l'égide du Conseil Supérieur de l'Astrologie francophone.(CSAF)
Vous trouverez également sur "AsterCenter"
(site italien animé par Fernanda Nosenzodes) dans la rubrique "articoli internazionali" des textes et réfléxions qui commentent régulièrement les films diffusés sur TeleProvidence et TeleProvidenceHebdo.

Prévisions boursières pour l'année 2010 par Vincent Godbout.

Commentaires généraux et explications en français :
http://hirsig.ca/extra/ExplicF_Godbout.pdf

General comments and explanations in English :
http://hirsig.ca/extra/ExplanE_Godbout.pdf

Les valeurs prédites et les valeurs observées du SP500 de janvier à juin 2010.
The model with forecasts compared to actual SP500 scores from January to June 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010A_Godbout.pdf

Les valeurs prédites du SP500 de juillet à décembre 2010.
The model with forecasts only from July to December 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010B_Godbout.pdf

All rights reserved - Tous droits réservés © Ed. La Grande Conjonction, Paris 2008.
Contact: Jacques Halbronn, 8 rue de la Providence, 75013 Paris, France

JACQUES HALBRONN : APPRENDRE A PENSER “SOLEIL – LUNE

Les hommes viennent de la lune et les femmes du soleil……..

Jacques Halbronn nous invite à repenser notre représentation du soleil et de la lune à commencer par le réseau des correspondances associées à cette double matrice. ...
Lire l'article en ligne sur EDITIONS ERIC LE NOUVEL
Commentaires sur le livre : ICI

L'ouvrage majeur sur l'histoire des Centuries de Nostradamus
A télécharger:
Jacques Halbronn. Le dominicain Giffré de Rechac ( 1604-1660) et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle
LIEN pour télécharger le livre >>> www.propheties.it

Traitement des coordonnées personnelles:

Notre politique de fichiers par rapport à la CNIL : nous ne fournissons les coordonnées que des personnes ayant fait l’objet d’une vidéo réalisée par nos soins, lors d’un entretien, d’une table ronde, d’un colloque. Le fait d’accepter d’être filmé par notre équipe, soit individuellement, soit collectivement, constitue un accord pour la mise en ligne sur nos supports. Il convient de distinguer les personnes filmées qui sont présentes en tant que professionnelles sur Internet en dehors de nos chaînes et qui attendent de nos services un apport à leur communication et celles qui assistent à nos activités à titre privé et qui peuvent vouloir garder l’anonymat. Cela dit, toute personne souhaitant que certaines informations la concernant ne figurent plus ou soient modifiées ou complétées peut nous en faire la demande à teleprovidence@yahoo.fr. Les personnes souhaitant que des informations les concernant paraissent doivent obligatoirement participer, ne serait-ce que ponctuellement, à nos activités qui s'étendent, sans aucune exclusive, à tout le monde francophone. Nos enregistrements publics sont régulièrement annoncés dans l'Agenda de la Vie Astrologique..

LE Nouvel Ordre Astrologique (NOA) par Jacques HalBronn

Le NOA met en place une certaine hiérarchie, une stratification, une série de phases allant du un au multiple, de l'essentiel au contingent, du permanent au passager... LIRE LA SUITE

Les textes de Jacques Halbronn

Pour découvrir les textes de Jacques Halbronn sur divers supports Internet, aller sur: http://demos.labs.exalead.com/constellations/

Communiqué:


Désormais, Teleprovidence s'ouvre à des contributions vidéo extérieures; nous sommes disposés à mettre en ligne et monter des cassettes mini DV que nous n'aurons pas réalisées. Par conséquent, quand des manifestations astrologiques sont organisées, il est conseillé de les filmer et de nous faire parvenir le travail effectué. Il en est de même pour d'anciennes archives filmées sur divers supports.

Communiqué


Le fait de passer sur notre chaine dans le cadre d'"un enregistrement n'est fonction du versement d'aucune adhésion ni d'aucune participation aux frais. Mais vous pouvez bien entendu nous faire des dons à l'ordre de La Vie Astrologique, 8, rue de la Providence; 75013 Paris. France. Pour convenir d'un rendez-vous sur Paris ou en province, tel 06 60 75 52 48 ou par mail teleprovidence@yahoo.fr


Nous espérons que vous aurez du plaisir à venir et revenir sur ce site. Pour toute information ou commentaire ayez la bonté de nous contacter directement (par email). Et vous pouvez aussi nous envoyer vos propres vidéos ou documents (contactez le webmaster)...