Teleprovidence, la vitrine de l'astrologie francophone. Rejoignez -nous en envoyant vos vidéos à teleprovidence@yahoo.fr
"Désormais, vous pouvez profiter de nos vidéos sur you tube en demandant simplement "teleprovidence"ou "Halbronn". Si certaines vidéos en venaient à manquer sur notre site, elles seront sur You Tube" TELEPROVIDENCE LE MEILLEUR GUIDE ASTROLOGIQUE

mardi 17 juillet 2012

L’astrologie du sablier : le critère sexuel


Par Jacques Halbronn


Un des grands enjeux du XXIe siècle étant probablement celui de la cohabitation entre hommes et femmes, nous pensons que l’Astrologie a son mot à dire sur ce sujet délicat. Mais peut-on dire que les sexes correspondent respectivement à nos deux types de l’Astrologie du Sablier ? Ou du moins peut-on généraliser sans nier, par ailleurs, qu’il puisse y avoir des exceptions à la règle ?
Par ailleurs, nous avons consacré de nombreuses études à la différence hommes-femmes et il semble assez logique de relier entre eux nos travaux. Nous serons donc tentés de réfléchir dans ce sens et d’associer les hommes au type « stellaire » et les femmes au type « planétaire », ce qui simplifie en effet beaucoup les choses plutôt que de procéder au cas par cas. Un tel projet nous amènera d’ailleurs à reformuler quelque peu nos définitions, ce qui est toujours constructif.
Une des difficultés vient d’ailleurs de la rivalité au sein de chaque groupe, c'est-à-dire non pas tant entre hommes et femmes mais entre hommes d’une part, ente femmes de l’autre. En effet, un groupe tant à obtenir de certains de ses membres qu’ils jouent le rôle de l’autre groupe. On sait par exemple ce qui se passe dans les prisons et autrefois dans les théâtres, où les rôles féminins étaient joués par hommes. Inversement, l’absence des hommes aux côtés des femmes peut conduire à leur masculinisation. Il convient donc de faire la part des choses.
En tout état de cause, au cours du XXe siècle, en dépit de certaines avancées, dont il ne faut pas exagérer la portée, les femmes, du moins dans un certain nombre de pays, ont eu tout loisir de corriger un certain nombre de fausses idées, ce qui nous permet en ce début de XXIe siècle de ne pas nous arrêter sur des données artificiellement constituées et qui ont fait long feu. Ajoutons que les développements technologiques ont conduit, en bien des cas, à une interchangeabilité hommes –femmes, ce qui là encore nous invite à ne pas faire des distinctions là où le problème ne se pose pas ou plus. Encore faut-il s’entendre sur les définitions et ne pas employer les mots masculin ou féminin en se contentant de certaines associations traditionnelles de mots véhiculées par le langage. Il importe d’aller au-delà de ce type de référence synonymique qui est souvent le seul bagage des gens. Or, il est plus commode de rapprocher des mots que des idées ou du moins les dictionnaires nous permettent de valider tel ou tel rapprochement mais les dictionnaires sont-ils porteurs de vérité ? Il est en tout cas un peu facile de s’en prendre à des schémas éculés pour délégitimer toute réflexion sur ce sujet. Un problème mal posé n’en mérite pas moins notre intérêt car l’être humain n’est pas forcément doué pour parvenir aisément et spontanément à des formulations pertinentes. Cela se saurait.
En fait, les membres d’un même groupe sont en relation de concurrence, de compétition entre eux. Mais tout est relatif : dans tel endroit, telle personne sera surclassée par une autre alors que la même personne sera au « top » dans tel autre. Il y ‘aura toujours un remplaçant qui prendra la reléve et qui fera ses preuves, le cas échéant, comme dans un match de foot. C’est ainsi que l’élimination de DSK aura donné sa chance à d’autres et ainsi de suite. En ce sens, il faut raisonner sur le global et non sur l’individuel. Ce qui compte, ce n’est pas que tel ou tel homme ait telle activité mais que ce soit un homme. Pour prendre un exemple trivial, si telle femme ne fait pas un enfant avec tel homme, elle en fera avec tel autre. Toujours de principe de prendre le reléve, le relais, la suite. Tout cela pour clore le faux débat autour de la question de l’inégalité entre les hommes. Il y a des potentialités qui se tiennent en réserve, ce qui fait justement la force de la domination masculine sur un certain registre. Tout homme comme on dit a un bâton de maréchal mais c’est parfois l’occasion qui manque et notamment quand quelqu’un a la malchance d’avoir à affronter plus fort que lui, ce qui peut le condamner au chômage. Dans ce cas, il vaut mieux qu’il aille tenter sa chance ailleurs, sur un autre créneau. Avec un peu de bon sens et pas trop de mauvaise foi, on comprend que tout le monde ne peut pas être général et qu’une hiérarchie s’instaure avec ses « petits chefs » à tous les échelons, tout comme il y a de grandes et de petites voire très petites entreprises sans parler des professions libérales et des auto entrepreneurs. Par delà les différences de tailles des réalisations d’un homme à un autre, on peut trouver certaines similitudes formelles.
Du côté des femmes, il en est évidement de même, dans le registre cette fois du type « planétaire ». Là encore, il y aura des degrés d’excellence dans la faculté à apporter une valeur ajoutée à un modèle masculin. Certaines pourront ainsi aller très loin mais dans tous les cas de figure, l’homme n’est pas loin, mort ou vif. Dans le cas d’une pianiste classique, on sait que 95% de son répertoire, elle le devra à des compositeurs masculins, aussi brillante soit-elle par ailleurs et cela vaut aussi largement pour le jazz, au plus haut niveau. La femme est une interprète, une praticienne, une exécutante, une enseignante mais elle a besoin d’un modèle, d’une théorie fournie la plupart du temps par des hommes.
Il ne faut donc pas se voiler la face et exploiter le fait que tout le monde ne peut pas être sur le devant de la scène –il faut prendre patience, attendre que le supérieur se retire ou décède- mais en cas de défaillance, il y aura quelqu’un qui fera l’affaire, avec peut être moins de charisme, de génie mais qui permettra la continuité.
Pour en revenir à l’astrologie, une fois que l’on a admis qu’il y a des phases plus faites pour les hommes et d’autres plus faites pour les femmes, on comprend que justement le rôle de l’astrologie soit de faire cohabiter les hommes et les femmes de façon assez équitable et équilibrée. Idéalement, en phase conjonctionnelle, les élections devraient être réservées aux hommes et en phase disjonctionnelle aux femmes, étant bien entendu que durant la phase où les uns ou les autres sont « sur la touche », une couverture sociale permettant d’attendre le changement de phase dans des conditions décentes ce qui évite de prendre, pour des raisons alimentaires, la place de quelqu’un de plus approprié.
L’intérêt du Sablier astrologique, c’est justement d’armer au mieux quelqu’un pour qu’il ait le plus de chances de réussir à s’imposer dans la course aux honneurs, notamment en sachant partir à point.
On peut observer à quel point, en maintes occasions, les femmes aiment à se retrouver entre elles, comme si elles sentaient, en dépit de tous les discours, qu’elles ont beaucoup de choses en commun, notamment certaines valeurs, un certain mode de communication qui ne vaut pas pour les hommes et vice versa. C’est une question d’énergie, de rythme, d’intensité comme le voltage. Le milieu masculin est assez vite saturant pour une femme et réciproquement.
On voit qu’il y a là une complémentarité masculin/féminin qui est mise en équation par l’Astrologie et qui constituera un socle fondamental pour toute la science astrologique du XXIe siècle et une contribution majeure de l’école française au niveau mondial, comme ce fut le cas par exemple pour les résultats statistiques de Michel Gauquelin au siècle dernier.
L’obstacle épistémologique à franchir par rapport à un tel modèle, tient à un certain nombre de facteurs tels que la demande de la clientèle qui fige le profil de la consultation –d’où le problème posé par les associations de professionnels comme la FDAF qui tend à vouloir maintenir un statu quo lié à une certaine qualification et à un certain savoir-faire. Pour cette mouvance, la question n’est pas celle des fondements de l’astrologie mais celle d’un métier qui a pignon sur rue et qui fait vivre un certain nombre de personnes, du fait de la consultation, en aval, ou du fait de l’enseignement en amont. Mais il y a aussi la question des motivations qui conduisent à s’intéresser à l’astrologie, ce qui touche précisément à un malaise par rapport à toute classification identitaire binaire, qu’elle soit socioculturelle, socioprofessionnelle ou sexuelle, d’où l’attirance vers des catégories plus nombreuses et des modèles plus complexes. Un troisième facteur tient au besoin d’un modèle, comme le thème natal, à caractère objectif, qui serve à déterminer les traits principaux d’une personne selon des critères en quelque sorte « cosmiques » et non selon des critères humains, ce qui conduit à préférer l’astrologie à diverses formes de thérapie qui partent de la personne elle-même. Cela revient à préférer laisser parler le thème à sa place quand il s’agit de se décrire. Or, cette approche tend précisément à soumettre la personne à un modèle et non à des gens jugés trop subjectifs, ce qui nous renvoie, paradoxalement, à l’attirance, à la fascination du type « planétaire » pour les constructions élaborées par le type « stellaire ». Il y a là une certaine idée technologique de la modernité qui, associée au recours à l’informatique, est en rivalité avec le nouveau modèle que nous proposons lequel s’appuie sur une anthropologie liée aux besoins fondamentaux d’auto-organisation des sociétés humaines. Il est clair, en tout état de cause, que se pose la question du recrutement : en changeant d’image, on fait venir à l’astrologie des gens différents qui n’étaient pas intéressés par l’ancien modèle, en quelque sorte l’ancien régime.



JHB
16. 07.12
Enregistrer un commentaire

Grande Conjonction & AsterCenter

Si teleprovidence.com est le guide de ceux qui cherchent à s'orienter dans le monde des astrologues, grande-conjonction.org avec ses 26 numéros en ligne, à ce jour, est le guide des astrologues à la recherche d'un nouveau visage et d'un nouvel usage de l'astrologie. sous l'égide du Conseil Supérieur de l'Astrologie francophone.(CSAF)
Vous trouverez également sur "AsterCenter"
(site italien animé par Fernanda Nosenzodes) dans la rubrique "articoli internazionali" des textes et réfléxions qui commentent régulièrement les films diffusés sur TeleProvidence et TeleProvidenceHebdo.

Prévisions boursières pour l'année 2010 par Vincent Godbout.

Commentaires généraux et explications en français :
http://hirsig.ca/extra/ExplicF_Godbout.pdf

General comments and explanations in English :
http://hirsig.ca/extra/ExplanE_Godbout.pdf

Les valeurs prédites et les valeurs observées du SP500 de janvier à juin 2010.
The model with forecasts compared to actual SP500 scores from January to June 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010A_Godbout.pdf

Les valeurs prédites du SP500 de juillet à décembre 2010.
The model with forecasts only from July to December 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010B_Godbout.pdf

All rights reserved - Tous droits réservés © Ed. La Grande Conjonction, Paris 2008.
Contact: Jacques Halbronn, 8 rue de la Providence, 75013 Paris, France

JACQUES HALBRONN : APPRENDRE A PENSER “SOLEIL – LUNE

Les hommes viennent de la lune et les femmes du soleil……..

Jacques Halbronn nous invite à repenser notre représentation du soleil et de la lune à commencer par le réseau des correspondances associées à cette double matrice. ...
Lire l'article en ligne sur EDITIONS ERIC LE NOUVEL
Commentaires sur le livre : ICI

L'ouvrage majeur sur l'histoire des Centuries de Nostradamus
A télécharger:
Jacques Halbronn. Le dominicain Giffré de Rechac ( 1604-1660) et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle
LIEN pour télécharger le livre >>> www.propheties.it

Traitement des coordonnées personnelles:

Notre politique de fichiers par rapport à la CNIL : nous ne fournissons les coordonnées que des personnes ayant fait l’objet d’une vidéo réalisée par nos soins, lors d’un entretien, d’une table ronde, d’un colloque. Le fait d’accepter d’être filmé par notre équipe, soit individuellement, soit collectivement, constitue un accord pour la mise en ligne sur nos supports. Il convient de distinguer les personnes filmées qui sont présentes en tant que professionnelles sur Internet en dehors de nos chaînes et qui attendent de nos services un apport à leur communication et celles qui assistent à nos activités à titre privé et qui peuvent vouloir garder l’anonymat. Cela dit, toute personne souhaitant que certaines informations la concernant ne figurent plus ou soient modifiées ou complétées peut nous en faire la demande à teleprovidence@yahoo.fr. Les personnes souhaitant que des informations les concernant paraissent doivent obligatoirement participer, ne serait-ce que ponctuellement, à nos activités qui s'étendent, sans aucune exclusive, à tout le monde francophone. Nos enregistrements publics sont régulièrement annoncés dans l'Agenda de la Vie Astrologique..

LE Nouvel Ordre Astrologique (NOA) par Jacques HalBronn

Le NOA met en place une certaine hiérarchie, une stratification, une série de phases allant du un au multiple, de l'essentiel au contingent, du permanent au passager... LIRE LA SUITE

Les textes de Jacques Halbronn

Pour découvrir les textes de Jacques Halbronn sur divers supports Internet, aller sur: http://demos.labs.exalead.com/constellations/

Communiqué:


Désormais, Teleprovidence s'ouvre à des contributions vidéo extérieures; nous sommes disposés à mettre en ligne et monter des cassettes mini DV que nous n'aurons pas réalisées. Par conséquent, quand des manifestations astrologiques sont organisées, il est conseillé de les filmer et de nous faire parvenir le travail effectué. Il en est de même pour d'anciennes archives filmées sur divers supports.

Communiqué


Le fait de passer sur notre chaine dans le cadre d'"un enregistrement n'est fonction du versement d'aucune adhésion ni d'aucune participation aux frais. Mais vous pouvez bien entendu nous faire des dons à l'ordre de La Vie Astrologique, 8, rue de la Providence; 75013 Paris. France. Pour convenir d'un rendez-vous sur Paris ou en province, tel 06 60 75 52 48 ou par mail teleprovidence@yahoo.fr


Nous espérons que vous aurez du plaisir à venir et revenir sur ce site. Pour toute information ou commentaire ayez la bonté de nous contacter directement (par email). Et vous pouvez aussi nous envoyer vos propres vidéos ou documents (contactez le webmaster)...