Teleprovidence, la vitrine de l'astrologie francophone. Rejoignez -nous en envoyant vos vidéos à teleprovidence@yahoo.fr
"Désormais, vous pouvez profiter de nos vidéos sur you tube en demandant simplement "teleprovidence"ou "Halbronn". Si certaines vidéos en venaient à manquer sur notre site, elles seront sur You Tube" TELEPROVIDENCE LE MEILLEUR GUIDE ASTROLOGIQUE

lundi 23 avril 2012

Les programmes et les rhétoriques politiques, au regard de l’Astrologie Par Jacques Halbronn

Quel regard astrologique porter sur le monde ? Celui qui ne sait pas regarder a l’impression d’une diversité qui va en contradiction avec le postulat astrologique d’une certaine universalité humaine. Mais quelle unité trouver actuellement face à la diversité des candidatures et des programmes, quel est leur dénominateur commun ? Pour répondre, encore faudrait-il disposer d’un outil astrologique digne de ce nom. A l’occasion de la période pré-électorale, se terminant désormais, qui aura conduit maints astrologues à s’exprimer et en quelque sorte à se tester, nous avons pu noter que ceux-ci ne disposaient apparemment pas d’un modèle adéquat pour aborder le sujet qui est au fond celui de l’alternance voire de l’alternative. Face à un calendrier électoral qui a le mérite d’une certaine clarté, qui fixe des temps, l’astrologie donne l’impression d’une certaine indiscipline, d’un certain débraillé. Du moins cette astrologie dite « scientifique » dominante qui vit une relation compliquée avec l’astronomie et qui a pris la place d’une astrologie « cabalistique » qui prenait plus de libertés avec la dite astronomie. Que l’on songe aux jours de la semaine associés aux sept planétes et à toute une série de correspondances qui n’exigent pas de savoir où se trouve réellement dans le ciel Mars ou Jupiter. C’est le cas des domiciles des planétes, qui nous sont restés alors que les attributions des planétes aux décans sont largement oubliées (malgré les tentatives d’une Lisa Morpurgo) et ne parlons pas des termes. Pourtant, il y a dans la vie politique, une symbolique duelle – celle de la gauche et de la droite, notions à caractère spatial- qui devrait convenir à l’astrologie. On voit bien que la polarisation persiste bel et bien ne serait-ce que dans la lettre même de la Constitution de la Cinquième République (1958, révisée en 1962), qui ne garde que deux candidats au second tour de l’élection présidentielle, au tirage universel. Les astrologues ne devraient pas oublier le principe sous jacent à toute démocratie digne de ce nom d’alternance, qui implique une certaine forme de cyclicité, d’aller-retour à intervalles relativement rapprochés (entre 4 et 5 ans le plus souvent). On attendrait de l’astrologue qu’il soit en mesure de dire, au moins, si actuellement on a besoin d’un gouvernement de gauche ou de droite, au lieu de dresser le thème de candidats dont on sait que nombreux n’ont aucune chance, quel que soit leur thème et leurs transits, ce qui d’ailleurs devrait conduire à relativiser les informations que l’on peut tirer valablement d’un thème. Or, pour traiter de ces questions, on l’a dit, encore faut-il disposer d’un modèle approprié qui se situe à une échelle de temps raisonnable et non hors de proportion. Pourquoi, dans ce cas, ne pas se contenter de planétes comme Jupiter ou Saturne plutôt que de faire appel à Uranus, Neptune ou Pluton beaucoup trop lents pour la tâche demandée ?. On pourrait par exemple, éventuellement, se servir de la lune progressée qui a des périodes de 7 ans voire de 3 ans et demie. (Sur la base d’un jour pour un an) ou tant qu’à faire à Saturne si l’on admet que l’on puisse diviser son cycle astronomique en 4 voire en 8. (cf. nos textes à ce sujet dans le JBA). Cela nous donnerait une certaine température, nous fournirait un baromètre. Selon notre système, nous sommes actuellement dans une phase « martienne » alternant avec une phase « vénusienne », et ce de façon constante depuis des millénaires. La phase martienne qui dure 3 ans et demi tout comme la phase vénusienne n’est pas déterminée par la position de la planète Mars mais par celle de Saturne car il faut distinguer phase et cycle, un cycle comportant au minimum deux phases, en alternance vénusienne et martienne. Elle est déterminée par le rapport de Saturne avec les quatre étoiles fixes royales (cf. nos études sur ce sujet sur le JBA). Et il est normal que l’astrologue indique combien de temps encore une phase martienne va durer, selon que l’on est au début, au milieu ou à la fin d’une telle phase. C’est même là son apport car tout le monde, astrologue ou pas, peut fort bien analyser le passé et le présent. Le problème, c’est de savoir jusqu’à quand et que se passera-t-il ensuite ? La réponse est simple : on basculera tôt ou tard dans une phase vénusienne et ainsi de suite. Qu’est-ce à dire ? Qu’il y aura un consensus majoritaire en faveur de telle ou telle solution, non pas à l’échelle d’un pays mais d’un ensemble de pays (comme le G20). Or, la gauche française s’est délibérément décalée, en vue de gagner les élections, par rapport à ce consensus. C’est ce qu’on appelle de la démagogie. Cela dit, en phase martienne, on se met au chevet du malade et chacun y va de son diagnostic et de son pronostic : il faut arrêter de faire ceci ou cela. La phase vénusienne serait plutôt celle des remèdes miracles. Il est clair que dans le débat actuel, il y a des gens qui sont instinctivement –et quelles que soient les réalités objectives - plus portés vers des solutions de type Mars et d’autres vers des solutions de type Vénus si l’on admet que la tonalité martienne conduit à remettre en question les solutions de type Vénus lesquelles sont marquées par une politique d’unification, de suppression des différences, des disparités. D’où la question de l’immigration qui revient sur le tapis et qui a une valeur symbolique forte d’une démarche martienne. Hollande semble davantage s’inscrire dans une logique vénusienne d’intégration. Et c’est encore plus vrai pour Jean-Luc Melenchon, sans que l’on ait à regarder son thème ! Ce qui compte, ce sont les discours. Cela ne signifie nullement que la gauche perdra les élections car les électeurs qui se rallient à elle sont largement hostiles à Mars à commencer par les femmes, les minorités visibles, qui se plaignent de discriminations, d’inégalités et qui constituent plus de la moitié de l’électorat, sans parler des marginalisés comme les chômeurs. Idéalement, on devrait imposer un seul et même uniforme à tous et éventuellement un même masque. Ni vu ni connu. Ce qui est assez paradoxal, c’est qu’en phase martienne, Vénus peut jouer ses cartes en annonçant, prématurément, une « sortie », ce qui se produira effectivement tôt ou tard mais pas tout de suite. Il faut attendre que Saturne ait traversé le scorpion et se rapproche d’Antarès en Sagittaire. On n’en est pas là. On a donc affaire à des prophètes « vénusiens » qui sont un peu trop en avance mais qui peuvent fort bien gagner les élections, surtout si les Français se mettent des œillères et ne veulent pas voir ce qui se passe hors des frontières, ce qui calmerait le jeu et les esprits. Mais justement, les candidats de gauche font tout pour que l’on ne reçoive pas de leçons de l’étranger. (cf. le discours de Hollande devant le Château de Vincennes) et évitent d’ailleurs de rencontrer des leaders d’autres pays. (cf. les réactions assez ébahies de la presse étrangère in Courrier International). En fait, les seuls étrangers qui ont voix au chapitre seraient ceux de l’intérieur, qui votent. Va-t-on construire un paradis vénusien en France dans un monde martien ? Il est à craindre que la gauche ait eu raison trop tôt ou trop tard. C’est bien là le hic. Ce que l’on attend des astrologues, ce n’est pas de désigner le vainqueur (à pile ou face) mais de baliser l’avenir pour les deux prochaines années en se servant d’un modèle lisible, accessible. Or, ils ne disposent pas d’un tel modèle, pour la plupart et recourent à des outils inadéquats et surdimensionnés, se perdant dans les méandres des thèmes qu’ils ont eux-mêmes transformés en labyrinthes dans lesquels ils se perdent, après avoir essayé de décourager leurs adversaires un peu trop curieux, par une stratégie de la terre brulée. Si le passage de Mars à Vénus était en train de se faire, on pourrait toujours espérer gagner du temps mais il n’est pas encore, loin de là, au coin de la rue. On peut donc prévoir, en cas de victoire de la gauche, un isolement sensible de la France, du fait d’une certaine dissonance. C’est justement là que l’astrologie peut jouer un rôle clef – du moins celle que nous préconisons, on aura compris et non pas n’importe quelle astrologie- en aidant à gérer la situation au mieux, dans la perspective d’une alternance vénusienne à terme. Pour bien faire, il faudrait que notre modèle astrologique acquière une certaine notoriété et serve de feuille de route. Quels seront les signes d’un vrai passage dans une phase vénusienne et vice versa, dans une phase martienne et qu’est ce qui vient brouiller les pistes ? On peut penser que les gens sont victimes d’une certaine schizophrénie : la main gauche ignore la main droite. La politique serait la part du rêve, le principe de plaisir face au principe de réalité (Freud). Pourtant, tout le monde sait bien quand c’est le printemps et quand c’est l’automne même si une hirondelle ne suffit pas. Il est vrai qu’il n’y a plus de saisons. Les gens seraient-ils, à ce point, déboussolés ? Et cette boussole ne serait-elle pas une certaine astrologie ? Mais on sait encore quand c’est le jour et quand c’est la nuit, quand s’habiller (Vénus) et quand se déshabiller (Mars). Si les gens avaient un peu plus de conscience de ces rythmes – ils feraient preuve de plus de lucidité (lux : lumière). Ne savent-ils pas qu’il faut faire la diète, pratiquer le jeûne, après certains excès ? Vénus, c’est le dé-jeuner (ou le dîner, même racine), c’est la fin du jeûne. En général, on sent en son corps le besoin de pratiquer un régime (mot qui est utilisé en politique : l’Ancien Régime), on sent en tout état de cause qu’il faut évacuer, qu’il faut se soulager d’un excès de poids. On sait que ce qui est souillé au lieu d’être incrusté (Vénus) doit être nettoyé, récuré (Mars). Serait-on en face d’une mauvaise hygiène de vie chez les Français ? Certes, la gauche, elle aussi, veut faire le ménage. Chaque camp a ses boucs émissaires à sacrifier. Pour les uns, à droite et à l’extrême droite, ce sont les pièces rapportées, ceux que l’on a accueilli avec une certaine dose d’inconscience, au nom de l’égalité et de la légalité. (la baguette magique de la Loi et de la Langue, ce qui passe par la conversion, la naturalisation, la traduction, avec tout ce que cela a d’illusoire). Pour les autres, à gauche et à l’extrême gauche, c’est au cœur même des sources vives de la Nation qu’il faut s’en prendre, ceux qui en assument les valeurs avec le plus de génie. Où sont, qui sont les parasites, les exploiteurs ? Récapitulons : on doit sortir d’une phase vénusienne pour entrer en phase martienne quand on ne sait plus qui est qui, quand tout le monde est interchangeable à force de maquillages, d’anonymat, de mimétisme. Et inversement, on doit sortir d’une phase martienne pour entrer en phase vénusienne quand la société devient par trop disparate, les contrastes trop marqués, trop de ségrégation. L’heure vénusienne a alors sonné et il faut aplanir le relief socioculturel par des mesures cosmétiques. Toute la question est de savoir à quel stade on en est, à un moment donné et c’est justement alors qu’il convient d’interroger l’Astrologie et il est vrai que le printemps et l’automne se ressemblent, tout comme l’aube et le crépuscule et l’on voit bien qu’il y a là une crise de l’Astrologie. Les astrologues que nous avons interrogés pour teleprovidence s’appuient-ils vraiment sur leur astrologie – quoi qu’ils prétendent - ou préfèrent-ils s’en tenir à des sondages qui ont une certaine valeur prédictive tout comme le calendrier électoral ? L’Astrologie en serait-elle réduite à n’être plus qu’un miroir (voir le film Blanche Neige, dont le titre d’origine est Mirror, Mirror) qui viendrait conforter, soutenir moralement le client, à la façon d’un ami qui ne sait à quel saint se vouer et qui se consolera en pensant qu’il est au moins en accord avec ce qui est « écrit dans les astres ».Certains astrologues nous disent que l’astrologie nous parle de notre subjectivité, de la façon dont nous percevons les choses et non de ce qu’elles sont en soi. Ce n’est pas si simple, on vient de le voir. Pour notre part, nous ne nous intéressons pas à des subjectivités isolées mais à une intersubjectivité partagée et assumée collectivement et qui est en dialectique avec des fantasmes individuels dont nous ne pensons pas que l’Astrologie ait à se lester. Cela dit, dans tous les camps, par delà la diversité des programmes, c’est bien une rhétorique martienne qui prévaut partout : l’on désigne des coupables à neutraliser, à évacuer. Certains demandent la « tête » de Sarkozy, d’autres s’attaquent à des castes, à des instances jugées responsables de nos malheurs. (l’euro, l’Union Européenne, le « marché » etc). En se libérant de leur emprise, tout irait mieux, nous dit-on. A contrario, en phase vénusienne, la rhétorique vise à rapprocher, à intégrer, à réconcilier, à unifier, à fédérer. Un François Bayrou est typique d’un certain angélisme vénusien quelque peu décalé en période martienne. Il prône l’union, l’être ensemble. JHB 21. 03. 12
Enregistrer un commentaire

Grande Conjonction & AsterCenter

Si teleprovidence.com est le guide de ceux qui cherchent à s'orienter dans le monde des astrologues, grande-conjonction.org avec ses 26 numéros en ligne, à ce jour, est le guide des astrologues à la recherche d'un nouveau visage et d'un nouvel usage de l'astrologie. sous l'égide du Conseil Supérieur de l'Astrologie francophone.(CSAF)
Vous trouverez également sur "AsterCenter"
(site italien animé par Fernanda Nosenzodes) dans la rubrique "articoli internazionali" des textes et réfléxions qui commentent régulièrement les films diffusés sur TeleProvidence et TeleProvidenceHebdo.

Prévisions boursières pour l'année 2010 par Vincent Godbout.

Commentaires généraux et explications en français :
http://hirsig.ca/extra/ExplicF_Godbout.pdf

General comments and explanations in English :
http://hirsig.ca/extra/ExplanE_Godbout.pdf

Les valeurs prédites et les valeurs observées du SP500 de janvier à juin 2010.
The model with forecasts compared to actual SP500 scores from January to June 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010A_Godbout.pdf

Les valeurs prédites du SP500 de juillet à décembre 2010.
The model with forecasts only from July to December 2010:
http://hirsig.ca/extra/Model2010B_Godbout.pdf

All rights reserved - Tous droits réservés © Ed. La Grande Conjonction, Paris 2008.
Contact: Jacques Halbronn, 8 rue de la Providence, 75013 Paris, France

JACQUES HALBRONN : APPRENDRE A PENSER “SOLEIL – LUNE

Les hommes viennent de la lune et les femmes du soleil……..

Jacques Halbronn nous invite à repenser notre représentation du soleil et de la lune à commencer par le réseau des correspondances associées à cette double matrice. ...
Lire l'article en ligne sur EDITIONS ERIC LE NOUVEL
Commentaires sur le livre : ICI

L'ouvrage majeur sur l'histoire des Centuries de Nostradamus
A télécharger:
Jacques Halbronn. Le dominicain Giffré de Rechac ( 1604-1660) et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle
LIEN pour télécharger le livre >>> www.propheties.it

Traitement des coordonnées personnelles:

Notre politique de fichiers par rapport à la CNIL : nous ne fournissons les coordonnées que des personnes ayant fait l’objet d’une vidéo réalisée par nos soins, lors d’un entretien, d’une table ronde, d’un colloque. Le fait d’accepter d’être filmé par notre équipe, soit individuellement, soit collectivement, constitue un accord pour la mise en ligne sur nos supports. Il convient de distinguer les personnes filmées qui sont présentes en tant que professionnelles sur Internet en dehors de nos chaînes et qui attendent de nos services un apport à leur communication et celles qui assistent à nos activités à titre privé et qui peuvent vouloir garder l’anonymat. Cela dit, toute personne souhaitant que certaines informations la concernant ne figurent plus ou soient modifiées ou complétées peut nous en faire la demande à teleprovidence@yahoo.fr. Les personnes souhaitant que des informations les concernant paraissent doivent obligatoirement participer, ne serait-ce que ponctuellement, à nos activités qui s'étendent, sans aucune exclusive, à tout le monde francophone. Nos enregistrements publics sont régulièrement annoncés dans l'Agenda de la Vie Astrologique..

LE Nouvel Ordre Astrologique (NOA) par Jacques HalBronn

Le NOA met en place une certaine hiérarchie, une stratification, une série de phases allant du un au multiple, de l'essentiel au contingent, du permanent au passager... LIRE LA SUITE

Les textes de Jacques Halbronn

Pour découvrir les textes de Jacques Halbronn sur divers supports Internet, aller sur: http://demos.labs.exalead.com/constellations/

Communiqué:


Désormais, Teleprovidence s'ouvre à des contributions vidéo extérieures; nous sommes disposés à mettre en ligne et monter des cassettes mini DV que nous n'aurons pas réalisées. Par conséquent, quand des manifestations astrologiques sont organisées, il est conseillé de les filmer et de nous faire parvenir le travail effectué. Il en est de même pour d'anciennes archives filmées sur divers supports.

Communiqué


Le fait de passer sur notre chaine dans le cadre d'"un enregistrement n'est fonction du versement d'aucune adhésion ni d'aucune participation aux frais. Mais vous pouvez bien entendu nous faire des dons à l'ordre de La Vie Astrologique, 8, rue de la Providence; 75013 Paris. France. Pour convenir d'un rendez-vous sur Paris ou en province, tel 06 60 75 52 48 ou par mail teleprovidence@yahoo.fr


Nous espérons que vous aurez du plaisir à venir et revenir sur ce site. Pour toute information ou commentaire ayez la bonté de nous contacter directement (par email). Et vous pouvez aussi nous envoyer vos propres vidéos ou documents (contactez le webmaster)...